La recherche de l’Orphelin de Perdide s’accélère

    L’Orphelin de Perdide, tome 2: Silbad, Régis Hautière (scénario), Adrian (dessin). Editions Comix Buro / Glénat, 56 pages, 14,50 euros.

    C’est désormais sur Gamma 10 que se déroule l’action. Martin et Belle, le couple de passagers accepté par le contrebandier Max, a cru bon de s’échapper, en emportant l’oeuf – seul moyen de communication avec le petit Claudi, toujours esseulé sur Perdide et qu’on avait laissé face à un essaim de frelons géants (à la fin du tome 1). Max est donc contraint de partir à leur recherche, laissant le vieux Silbad comme seul gardien du vaisseau. Celui-ci, se plongeant dans les archives de Perdide va y a faire une surprenante découverte. Quand à Max, il voit vite que Martin a été tué et Belle kidnappée par d’anciens bagnards, laissés pour compte sur la planète. Capturé à son tour, il devra affronter la “bête” du chef des bagnards, créature géante avec laquelle il peut assoir son pouvoir.

    A l’image de son visuel de couverture, tout s’accélère dans ce second tome au rythme rapide. Pas de temps mort dans un récit pensé comme une course-poursuite frénétique. De nouveau, les personnages et créatures ne manquent pas. Les séquences s’enchaînent avec fluidité,  jusqu’à un épilogue qui conserve sa part de surprise. Une bonne adaptation qui ne dépare pas dans les “univers” de Stefan Wul et une bonne petite série B bien menée jusqu’à son terme.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Autant en rapporte le temps

    Time is money, l’intégrale, Fred (scénario), Alexis (dessin). Editions Dargaud, 208 pages, 29 euros. ...

    Des merveilles au pays d’Alice

    Alice au pays des merveilles, Lewis Carroll, illustré par Guillaume Sorel. Editions Rue de ...

    Une uchronie réaliste

    Jour J, tome 10. Le Gang Kennedy, Jean-Pierre Pécau, Fred Duval,  Fred Blanchard et ...

    Le Pxx atterrit chez Bulle en stock ce samedi

    Dessinateur de Hot Space, dont le premier tome est paru récemment, Le Pixx viendra ...

    Crise d’ado et dents pointues

    Aspirine, Joann Sfar. Editions Rue de Sèvres, 130 pages, 16 euros.x  Aspirine (oui, c’est ...

    La belle échappée de Marius Jacob, l’honnête anarchiste cambrioleur

    Alexandre Jacob, journal d’un anarchiste cambrioleur, Vincent Henry (scénario), Gaël Henry (dessin). Editions Sarbacane, ...