Le club des cinq animaux sans maîtres

     Les cinq sans maîtres, tome 1, Cazenove et Karinka (scénario), Jytéry (dessinateur), Amouriq et Mirabelle (couleurs). Editions Bamboo, 48 pages, 10,05 euros.

    Paris s’éveille… à Montmartre, une chatte racée s’inquiète de ne pas trouver son bol de croquettes rempli. Devant la porte, un petit chien ne comprend pas pourquoi son maître ne lui ouvre pas. Au pied du Sacré-Coeur, un sanglier manque de se faire renverser par un camion de transport de vaches… sans conducteur. C’est un pigeon gouailleur qui va finalement lâcher le morceau: les humains ont disparu ! La ville est désormais rendue aux animaux et la loi de la jungle s’installe. Les cinq animaux vont finalement se retrouver dans la maison de la “nounou” de la chatte  et tenter de survivre dans ce nouvel univers chaotique. Et la situation semble encore devoir empirer, depuis qu’une mouette a annoncé l’explosion prochaine d’une centrale nucléaire.

    Une ville sans hommes, un groupe contraint de se débrouiller dans un nouveau monde sans règles. Le “pitch” de cette nouvelle série fait forcément songer à Seuls, la série-phare de Gazzotti et Velhmann. En version animalière donc. Et aussi dans une ambiance quand même moins sombre, avec à la manoeuvre le scénariste des Sisters, Christophe Cazenove, et Karinka (Le musée des Bozarts). Le récit ne manque pas de péripéties et les personnages acquièrent vite de la consistance et une personnalité propre sous le trait “semi-réaliste” de Jytéry (qui avait déjà oeuvré, chez Bamboo, au dessin des Animaux marins en BD).

    Cette balade dans Paris, de Montmartre au Panthéon (et sa colonie de poules cinglées depuis qu’elles se nourrissent de maïs OGM) jusqu’à la Tour Montparnasse (transformée en “garde-manger” pour “dentus”) est plaisante et ne manque pas de rebondissements.

    Partie pour une longue odyssée, cette série débute donc plutôt bien. Reste à voir ce qui attend cet atypique “club des Cinq” dans le prochain épisode.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    1
    SUPER !SUPER !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Apothéose dans le ciel de Stalingrad pour Johnny Red

    Johnny Red, tome 3 : des anges sur Stalingrad, Tom Tully (scénario), Joe Colquhoun ...

    Les Bidochon entrent au musée

    Un jour au musée avec les Bidochon, Binet, Ramade, Lacote, éditions Fluide glacial, 92 ...

    Quand les héros chinois deviennent populaires

     Héros du peuple, tome 2: le dernier Maruta, Régis Hautière (scénario), Patrick Boutin-Gagné (dessin), ...

    Bons Sauvages de Mélanie Rutten

    Les Sauvages, Mélanie Rutten, éditions MeMo, 40 pages, 14,50 euros. Lorsqu’on connaît le travail ...

    Ils s’aiment… toujours

    Ils s’aiment, Pierre Palmade (dialogues), Alan (scénario), Emilie Decrock (dessin), éditions Jungle, 48 pages, ...

    Pour le Choix des femmes

    Le choix, Désirée et Alain Frappier. Editions La ville brûle, 120 pages, 15 euros. ...