Le Festival d’Angoulême perd son directeur artistique… et Dupuis trouve un nouveau directeur éditorial

    Stéphane Beaujean, directeur artistique du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême quitte son poste. Le communiqué officiel est tombé ce 19 mars après-midi. Ce 20 mars, les éditions Dupuis annonçaient son recrutement comme directeur éditorial.

    Stéphane Beaujean, nouveau directeur éditorial des éditions Dupuis (photo Céline Villegas)

    Après une édition 2020 qui aura eu un retentissement assez fort, avec une visite présidentielle et une programmation globalement saluée, et après quatre années de fonction, Stéphane Beaujean “a pris la décision de donner une nouvelle orientation à sa carrière en s’impliquant, à l’avenir, dans le secteur de l’édition“, précise le festival, qui souligne aussi  que “L’organisation du Festival respecte naturellement son choix. Elle tient à remercier tout spécialement Stéphane pour l’engagement sans faille qui a été le sien en faveur de l’événement phare du 9e Art qu’il a toujours considéré avec le plus grand respect et un sens élevé de ses responsabilités. Il aura notamment apporté à celui-ci, au-delà de sa force de travail exceptionnelle, sa vision à la fois artistique et industrielle de la bande dessinée et plus particulièrement un développement international”.

    Et de préciser encore que “La relation entre Stéphane et le Festival ne prend pas fin pour autant, car tous deux conservent des attachements mutuels. Ils seront par conséquent amenés à se retrouver pour d’autres formes de collaborations“. Bref, tout se termine bien.

    Début février, le journaliste Didier Pasamonik, toujours très bien informé sur tout ce qui touche à la bande dessinée portait un regard légèrement plus discordant sur la situation, dans un article du site ActuaBD, pointant notamment des problèmes de gouvernance générale de la manifestation et des limites de l’organisation en place.

    En tout cas, l’incertitude sur l’avenir de Stéphane Beaujean aura été de courte durée. Ce vendredi, les éditions Dupuis annonçaient sa nomination comme directeur éditorial. Il succède à Sergio Honorez, depuis treize ans en poste et qui devient responsable du développement audiovisuel pour Belvision.
    Libraire, puis critique de bande dessinée, Stéphane Beaujean avait fondé en 2012, le magazine trimestriel Ka Boom et en avait assuré la rédaction en chef jusqu’en septembre 2016, date à laquelle il prit la direction artistique du Festival d’Angoulême après trois ans de conseil stratégique et artistique pour ce dernier.
    Sa mission, chez Dupuis sera, selon le communiqué de presse de l’éditeur de “renouer avec une création de bande dessinée ancrée en Europe mais tournée vers les lecteurs et lectrices du monde entier, pour relever le défi de la lecture, regagner des parts de marchés et ainsi faire rayonner plus largement le talent de nos auteurs“.  
    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Route end, nettoyage mortel

    Route end, tome 1, Kaiji Nakagawa (scénario et dessin). Editions Ki-oon, 192 pages, 7,90 ...

    La Symphonie fantastique de Billy et David Périmony

     Billy Symphony, David Périmony. Editions de la Gouttière, 104 pages, 16 euros. Parution le ...

    Les cinq nominés au prix ACBD Jeunesse 2018

    Les cinq albums présélectionnés pour le 3e prix ACBD Jeunesse sont dévoilés. Qui succédera ...

    Voyage dans l’Allemagne nazie, à la naissance d’un totalitarisme

    La tragédie brune, Thomas Cadène (scénario), Christophe Gaultier (dessin). Editions Les Arènes, 130 pages, ...

    Ma voisine a du chien

     Le chien de la voisine et le retour du chien de la voisine, , ...

    Magie drôle

    Magisk Magi, Alfred (scénario), Régis Lejonc (dessin). Editions de la Gouttière, 56 pages, 9,70 ...