Le jeune S, à nouveau seul au monde

    Survivant, l’histoire du jeune S, tome 1, Takao Saito (scénario), Akira Miyagawa (dessin). Editions Vega, 194 pages, 8 euros.

    La vie de Satoru bascule lors d’une randonnée en montagne entre amis. Alors qu’il explore une grotte, il se retrouve piégé par un violent séisme. Isolé, le lycéen réussit à s’échapper au prix de très gros efforts, échappant de peu à un éboulement puis à la noyade. Revenu à la surface, il découvre, effaré, que la nature a remodelé le paysage. Le Japon a littéralement coulé ! Exit la montagne qu’il explorait et la ville d’où il est parti, Satoru se retrouve désormais sur une île déserte cernée par les eaux. Livré à lui-même, avec pour seuls objets son maigre sac de randonnée et un portable qui ne capte plus rien… Les premières heures sont difficiles pour le jeune citadin incapable de distinguer les espèces végétales comestibles ou vénéneuses qu’ils cueillent ici et là.
    Comme Tom Hanks – seul rescapé d’un accident d’avion, échoué sur une île, dans le film Seul au monde – il s’essaie à la pêche mais l’échec est cuisant. Heureusement, Satoru n’est pas du genre à se laisser abattre. L’adolescent se creuse les méninges, expérimentent plusieurs techniques, bénéficient d’un soupçon de chance et parvient finalement à prendre au piège quelques poissons. Mais encore faut-il se procurer du feu pour les manger… D’autant que le climat se dérègle à vitesse grand V. Les nuits deviennent de plus en plus froides et Satoru doit absolument trouver un moyen pour allumer et conserver le précieux feu. Au fil des jours, il comprend qu’il ne devra compter que sur lui-même pour s’en sortir. Tout en se gardant de ses nouveaux ennemis : les bêtes sauvages, les rats qui convoitent sa nourriture, mais aussi la peur, la solitude et le désespoir…

    Nouvelle venue dans les maisons d’édition spécialisées dans les mangas, Vega (émanation du groupe Steinkis) a choisi de nous faire (re)découvrir Survivant sorti au Japon à la fin des années 70 au moment où le courant du survivalisme était en plein essor aux Etats-Unis. Il ne s’agit pas, stricto sensu, de la version originale. Le manga original, scénarisé et dessiné par Takao Saito, a, en fait, été réadapté par Akira Miyagawa qui a ajouté de nouvelles planches et modernisé le récit afin d’être plus proche de notre époque contemporaine.

    Le thème développé, tout comme les questions écologiques soulevées il y a quarante ans, collent étonnamment à l’air du temps. Tsunami, inondations, tremblements de terre…, les catastrophes naturelles se multiplient ces dernières années. A la télé, les émissions surfent sur le succès du survivalisme (Koh Lanta, Man vs Wild…) et en mars dernier, le premier salon du genre a même été organisé à Paris.
    On retrouve dans Survivant, l’histoire du jeune S, des similitudes avec d’autres mangas comme Dragon Head de Minetaro Mochizuki) ou Ma vie dans les bois de Shin Morimura.

    Le manga revisité interroge sur le comportement de l’être humain en temps de crise. On s’est effectivement tous déjà demandé un jour comment on se comporterait si l’on se retrouvait coincé en pleine nature, tel Robinson Crusoé. Cette question, Survivant, y répond avec brio. Le scénario est bien ficelé, parfois un peu tiré par les cheveux pour une bande dessinée traitant de la survie en nature, mais terriblement prenant, au fil des épreuves traversées par un héros attachant. Rythmé, le récit est saupoudré de scènes d’actions et cocasses. Il est également bien servi par le dessin au style crayonné de Miyagawa qui a œuvré dans Appleseed ou dans 018, deux mangas de science-fiction.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Une pension sous tension

     La pension Moreau, tome 2: la peur au ventre, Benoît Broyart (scénario), Marc Lizano ...

    Route end, nettoyage mortel

    Route end, tome 1, Kaiji Nakagawa (scénario et dessin). Editions Ki-oon, 192 pages, 7,90 ...

    Une peinture de deux destins d’avant-guerre

    A l’ombre de la gloire, Denis Lapière, Aude Samama, éditions Futuropolis, 152 pages, 20 ...

    Prokon et profond à la fois

    Prokon, Peter Haars. Editions Matière, 64 pages, 13 euros. Produire et consommer. Produire ce ...

    Enquêtes

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    Epiphanie boréale avec des renards pendus

    La forêt des renards pendus, Nicolas Dumontheuil, d’après le roman d’Arto Paasilinna. Editions Futuropolis, ...