Le Méta-Baron se perpétue quand même

    Méta-baron, tome 6: Sans-nom, le techno-baron, Jerry Frissen (scénario), Valentin Sécher (dessin). Editions Humanoïdes associés, 56 pages, 14,50 euros.

    L’épisode précédent s’achevait sur les prémisses de la bataille entre les peuples d’Algoma et les forces techno-technos. Celle-ci se déchaîne en début de ce sixième tome, qui boucle le troisième diptyque des nouvelles aventures du Méta-Baron. Et malgré le courage et la vaillance des méta-gardiennes de l’épyphite, les guerriers kohoutekks sont en grande partie massacrés par l’armée de l’empire. Et le Méta-Baron va se voir contraint d’ajouter de la tragédie à la tragédie, à cause du cruel marché que lui impose le Simak, s’il veut sauver Orne 8, qui porte son enfant…

    Ce troisième cycle, sans être déshonorant, n’est définitivement pas le plus marquant de la série. Toujours très sombre mais plus linéaire, le récit manque un peu des rebondissements scabreux qui faisaient la singularité des albums précédents. Et la mise en couleurs se fait très, trop criarde, au point d’en faire perdre la finesse du trait de Valentin Sécher, noyé dans les tonalités rouge ou bleu.
    On retrouve certes quelques séquences fortes, dont un massacre d’innocents qui n’est pas sans rappeler la traumatisante séquence d’élimination des aspirants-Jedi dans l’Episode III de StarWars. Mais son intérêt principal restera encore de ressusciter le Méta-Bunker (explosé dans le tome IV) et d’offrir une descendance improbable au Méta-Baron, remettant le cycle sur les rails du drame principal de la saga. Rendez-vous maintenant avec Adal le bâtard, dans le tome 7.

    A noter la parution simultanée d’une édition “luxe” et double de cet épisode, associant à la version couleur une version noir et blanc commentée par les auteurs et accompagnée d’un cahier graphique.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Costaud, l’atelier Mastodonte

    L’atelier Mastodonte, Alfred, Guillaume Bianco, Julien Neel, Cyril Pedrosa, Tébo, Lewis Trondheim, Yoann, éditions ...

    Premières Bulles révolutionnaires pour “l’Humanité”

    L’Humanité et la bande dessinée, c’est une longue histoire, comme l’a rappelé Pierre Serna ...

    Une belle leçon de vérité sur la guerre

    Notre Mère la guerre, tome 4: Requiem, Kris, Maël, éditions Futuropolis, 64 pages, 16,25 ...

    Rio par la bande

    Rio, tome 1: Dieu pour tous, Louise Garcia et Corentin Rouge (scénario), Corentin Rouge ...

    Morgane de toi

    Morgane, Simon Kansara et Stéphane Fert (scénario), Stéphane Fert (dessin). Editions Delcourt, coll.Mirages, 144 ...

    La beauté retrouvée de Catherine Meurisse

    La légèreté, Catherine Meurisse. Editions Dargaud, 136 pages, 19,99 euros. Comme Luz, Catherine Meurisse ...