Le passé de Valerian a encore un sacré avenir

    Valérian, l’avenir est avancé: volume 2, Pierre Christin (scénario), Jean-Claude Mezières (dessin). Edition Dargaud, 56 pages, 12 euros

    Et voici d’autres “souvenirs de futur” (comme le titrait le premier recueil d’histoires courtes, post-série officielle, en 2013). Et de nouveau, l’avenir est donc avancé avec ce deuxième tome du hors-série. Comme dans le précédent, Pierre Christin et Jean-Claude Mezières revisitent certains épisodes marquants des aventures passées de Valérian et Laureline.

    Après une première série d’histoires venant s’inscrire dans les espaces laissées entre les récits précédents, les deux agents spatio-temporels vont retrouver ici Shimballi afin de renverser le calife d’Iksaladam et assurer la régence jusqu’à la maturité du califon. Ils vont également démonter une attaque surprise de Rubanis et ses alliés de Paradizac contre le Consec de Point Central.

    Redevenus ados, ils vont aussi vivre un vol agité jusqu’en Ecosse par la faute de la sainte trinité avant de voir leur entrée au collège compromise par une sollicitation de Point Central pour empêcher une guerre galactique. Et le Schniarfeur va raconter sa vie avant de retomber en de mauvaises mains.

    Cinq nouveaux récits courts qui permettent de se replonger donc dans l’univers de Valerian et Laureline. Courtes, ces histoires sont aussi légères, narrativement et un peu frustrantes (hormis celle du schniarfeur, d’une plus grande densité). Mais c’est le plaisir de revoir une série de personnages familiers qui l’emporte (avec notamment le passage de Molto Cortese et du professeur Charl Darouine ou de la trinité divine d’Hypsis et bien sûr des Shingouz ou de Monsieur Albert). Et l’on apprécie aussi les belles d’illustration, en double page, de Jean-Claude Mezières, qui ouvrent chaque histoire.

    Une manière de poursuivre l’aventure. Ou de la recommencer, comme le dernier épisode semble l’indiquer. Et puis, passé et futur sont des notions relatives, comme le notait déjà en préface le Dr Bzum, alienologue expert auprès des chaînes d’info continue de Shimballi : “Peut-on être à la fois ici et ailleurs, là et demain, jeune et vieux dans le continuum spatio-temporel ? Ma réponse est oui. Ou non. Cela dépend de qui pose la question.”

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Le Sherlock 2.0 cathodique sur les planches

    Sherlock, une étude en rose, Steven Moffat et Mark Gatiss (scénario), « Jay. » (dessin). Editions Kurokawa, ...

    Ragemoor, le château fort de Corben

    Ragemoor, Richard Corben, Label Delirium, 120 pages, 20 euros. Le label Délirium de Laurent ...

    Les fondus du vin au pays de la fondue

    Les fondus des vins de… Savoie – Jura – Suisse, Christophe Cazenove et Hervé ...

    La petite Bédéthèque in situ chez les Situationnistes

    La petite Bédéthèque des Savoirs, tome 13: Les situationnistes. La révolution de la vie quotidienne ...

    Mai 68 (1/6) : Mais, 68 c’était quoi ?

    Mai 68 histoire d’un printemps, Arnaud Bureau (scénariste), Alexandre Franc (dessinateur). Editions Des Ronds ...

    Viva Zapatistas !

    Zapatistas, “les aventures sentimentales de Carmen y Jorge” et autres histoires, Pierre Place. Editions ...