Le retour de Zombillénium ne manque pas d’air

    Zombillénium, tome 4: la fille de l’air, Arthur de Pins. Editions Dupuis, 48 pages, 14,50 euros.

    Après un détour (réjouissant et réussi) sur grand écran, les vampires, zombies et démons de Zombillénium sont donc de retour. Dans la droite ligne du précédent album.

    Viré, l’ex-directeur Francis Von Bloodt, aidé de la jeune sorcière Gretchen ont mis en place un réseau d’exfiltration des monstres du parc, pour les soustraire à leur nouvelle exploitation. Mais le système est mise à mal par l’arrivée d’une sorcière farouche au look rasta, nouvelle attraction-vedette du parc, Charlotte. Avec l’aide involontaire d’une policière, les “résistants” vont alors envisager une nouvelle opération.
    Et pendant ce temps, même si Zombillénium affiche d’excellents résultats, son propriétaire, Behemoth, s’en lasse et annonce sa mise en vente (provoquant une brusque flambée de l’indice Inferstoxx 201), ou plutôt sa mise en jeu lors d’un sabbath de sorcières devant opposer Gretchen et Charlotte… avec Aurélien comme mise.

    Cela fait cinq ans qu’on attendait de leurs nouvelles. Celles-ci sont plutôt bonnes. Enfin, plutôt mal engagées pour nos protagonistes dans cette première partie de l’aventure, mais plutôt réjouissantes pour le lecteur. On retrouve les personnages comme on les avait quitté à la fin du tome 3.

    Si la tonalité de cet album est plutôt sombre et morose, sa retranscription graphique est toujours aussi colorée et dynamique. Et le casting s’étoffe de l’arrivée d’une nouvelle créature au fort caractère, qui n’a apparemment pas dévoilé tous ses secrets. De quoi donner également envie de connaître la suite. Plus rapidement, cette fois.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Une adaptation ravageuse

    Ravage, tome 1, Jean-David Morvan (scénario), Rey Macutay (dessin), d’après l’oeuvre de Barjavel. Editions ...

    Hommages dessinés à Notre-Dame de Paris

    C’est devenu presque un rituel, depuis le massacre de l’équipe de Charlie hebdo, chaque ...

    Scout pas toujours prêt

    Totem, Nicolas Wouters (scénario), Mikaël Ross (dessin). Editions Sarbacane, 160 pages, 22,50 euros. Pas ...

    La fin d’une odysée qui ne laisse pas de glace

    Sur les bords du monde, l’odyssée de Sir Ernest Shackleton, tome 2/2. Malaterre, Henri ...

    N. de Stephen King, aussi effrayant en BD

      N., de Stephen King, par Marc Guggenheim au scénario et Alex Maleev au dessin. 112 ...

    Un héritage à coucher dehors mais à se plonger dedans

    A coucher dehors, Aurélien Ducoudray (scénario), Anlor (dessin). Editions Grand Angle, 56 pages, 13,90 ...