Le sacre du comique avec Daniel Goossens

    Sacré comique (réédition augmentée), Daniel Goossens. Editions Fluide glacial, 56 pages, 14,90 euros.

    Jésus revient ! Neuf ans après la parution de l’album, les éditions Fluide glacial rééditent Sacré comique, avec quelques gags supplémentaires, une longue réflexion de Daniel Goossens sur le sens de l’humour et une couverture avec surfaçage et titre doré qui donne toute sa majesté à ce sommet de drôlerie, cette bible d’humour absurde et pince-sans-rire01 d’un auteur incontestablement culte.

    Sacré comique, c’est donc la Bible, mais en version dessinée. Et l’oeuvre de sa vie pour Louis, une fois que son ami Georges a réussi à lui redonner le moral après le désespoir dans laquelle l’avait plongé la révélation que quelqu’un avait déjà eu cette même idée d’écrire La Bible. Ici, en neuf chapitres, c’est toute la religion chrétienne qui est passée en revue, de la Genèse à la crucifixion de Jésus-Christ (Jésusovitch de son nom complet), raconté par Clark Kent l’envoyé spécial du Daily Bible, sans oublier un arrêt sur l’oeil qui poursuit Caïn, les récriminations du spécialiste météo au sujet du Déluge ou la révélation du rôle d’intermédiaire et de passeur entre Dieu et Moïse. Le tout conclu par une “nécrologie” de Jésus au texte lyrique qu’on croirait déclamé par Frédéric Mitterrand…

    Les pastiches et autre approches plus ou moins irrévérencieuses des fondements du christianisme ne manquent pas en bande dessinée, depuis Tronchet et son Sacré Jésus jusqu’à la Sainte Trinité mafieuse de Valérian, la Bible revue par Crumb ou de façon plus hilarante par le regretté Loup ou Winschluss, sans oublier la réussite graphique du Livre de Nicolas Arispe jusqu’au plus récent Un jour sans Jésus.

    Mais, Daniel Goossens s’inscrit ici au sommet du genre – et avec un album qui est aussi au sommet de son oeuvre. Il réussit la synthèse de son duo familier Georges et Louis et des grands épisodes bibliques repassés au mixeur de la culture pop et d’une approche à la fois totalement radicale et non-sensique (dans la mouvance des Monthy Python de La Vie de Brian) mais sans jamais tomber dans l’anticléricalisme primaire.

    Le dossier inédit consacré au “making-of” du livre vient illustrer et confirmer cette démarche, sur ce sujet ô combien sensible. A travers une belle dissertation d’une grande intelligence (et pas artificielle, malgré le domaine de recherche dans lequel il intervient professionnellement), Daniel Goossens expose donc sa tentative d’explication sur ces rapports entre “dérision et religion”. De quoi prolonger intelligemment sa lecture et saisir le sens du sacré, comme celui du comique.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    1
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Renaud Farace remporte son Duel

    Duel, Renaud Farace. Editions Casterman, 192 pages, 22 euros. Tout démarre en 1794 à ...

    Après l’humour juif, la bd d’humour musulman

    MUSLIM’SHOW, t.1 : le mois sacré du ramadan, Noredine Allam et Greg Blondin, ed. ...

    Des rencontres et quelques faux contacts pour Prométhée

    Prométhée, tome 13: contacts, Christophe Bec (scénario), Stefano Raffaele, Emmanuel Roudier, Stéphane Servain, Laurent ...

    Trondheim et Vatine vers l’Infinity et au-delà !

    Infinity 8, comics 1,2,3: Romance et maccabées, Lewis Trondheim et Zep (scénario), Dominique Bertail ...

    Un livres d’histoires

    Une histoire qui... , Gilles Bachelet, Seuil Jeunesse, 32 pages, 13,90 euros. Une histoire ...