L’épopée du hip-hop continue de se dessiner chez Papa Guédé

     Hip-hop family tree, volume 4 : 1984-1985, Ed Piskor. Editions Papa Guédé, 112 pages, 26 euros.

    Contée par Ed Piskor, la fabuleuse histoire du hip-hop se poursuit aux éditions Papa Guédé avec la sortie du quatrième volume consacré, cette fois, aux années 1984 et 1985.

    Après avoir abordé la genèse du mouvement dans le tome 1 (1970 à 1981), les années charnières (1981 à 1983) dans le tome 2 puis l’émergence de nouveaux talents dans le tome 3 (1982 et 1983), l’auteur américain s’attarde sur une période courte du rap américain mais ô combien riche. On y découvre ainsi les débuts de Dr. Dre considéré encore aujourd’hui comme l’une des références ultimes des rappeurs. Il a notamment révolutionné le hip-hop avec l’album The Chronic sorti en 1992. Plus tard, il se consacrera à la production et à la détection de nombreuses jeunes pousses comme l’inimitable Snoop Doogy Dogg.

    On se délecte également des débuts de Will Smith alias The Fresh prince. Car avant d’être un immense acteur, mondialement connu, Will Smith fut un petit rappeur de la ville de Philadelphie. Dans ce nouveau tome, on assiste à sa rencontre avec le DJ Jazzy Jeff. Un compère avec qui il tournera quelques épisodes de la série à succès et hilarante Le Prince de Bel air diffusée en France dans les années 1990.

    On y retrouve aussi les Beasties Boys et leur tournée provocatrice (et sexiste) en première partie de Madonna lors du fameux Virgin Tour. On apprend que les années 1984 et 1985 furent surtout marquées par l’émergence du label Def Jam détenu à ce jour par le le groupe Universal Music. Ce label a signé des artistes comme LL Cool J ou encore Public Enemy mais aussi contribué au mélange des genres et des cultures en travaillant avec des groupes de métal tel que Slayer.

    3Tout en couleur, le comic-book fait, à nouveau, la part belle aux anecdotes méconnues et croustillantes qui ont émaillé l’histoire du hip-hop. Toujours aussi bien documenté, ce quatrième tome tient ses promesses. Les amoureux du hip-hop à l’ancienne, qui, il faut bien l’avouer, commencent à se faire vieux, y trouveront leur bonheur entre LL Cool J, les Beastie Boys, KRS-One, Ice Cube,  Run-DMC, Will Smith… Des icônes du rap américain partis de rien avant de conquérir les charts à coups  de concerts et de punchlines !

    C’est devenu une bonne habitude, les dernières pages de chaque volume sont consacrées à une galerie de portraits couchés sur un papier au grain de qualité. Illustration avec ce croquis sexy et osé d’Ida Neverdahl représentant la rappeuse Nicki Minaj posant en bikini aux côtés d’un tigre (du plus bel effet, grrr). Ou encore ce dessin ou plutôt ce graff de Jason Gonzalez à la gloire des rappeurs Rodney O et Joe Cooley.

    On ne saurait trop vous conseiller l’autre belle rubrique : la discographie « old school » dont la playlist est à écouter ici

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Mickey, héros de tous les temps

    Mickey à travers les siècles, Dab’s (scénario), Fabrizio Petrossi (dessin). Editions Glénat, 56 pages, ...

    Zatopek, le plus grand

    Zátopek, Jan Novak (scénario), Jaromir 99 (dessin). Editions Des Ronds dans l’O, 204 pages, 24 ...

    La bicyclette : en selle, mauvaise troupe

    La bicyclette, Cheah Sinann. Editions La Boîte à Bulles, 112 pages, 15 euros. Singapour, ...

    Une Croisade pour rien

    Les aigles décapitées, Tome 25 : Au nom du roi, Michel Pierret. Editions Glénat, 48 ...