Alter Ego ramène sa science

    AlterEgo_Gail-couvAlter ego, saison 2: Gail, Denis Lapière et Pierre-Paul Renders (scénario), Benjamin Benéteau et Mathieu Reynès (dessin). Editions Dupuis, 64 pages, 12 euros.

    Après l’expérience vécue et la partie politique – et avant le “verdict” annoncé pour octobre – place au volet scientifique de cette saison 2 d’Alter ego.

    Trois ans ont passé depuis la révélation publique, à la fin de la saison 1 de la série, de cette “aura” liant des personnes entre elles et partageant un même flux vital. Mais l’onde de choc continue de se propager. Pour tenter d’y mettre fin ou du moins de lever les doutes sur la véracité de la théorie, un comité scientifique international est mis en place, dirigé par le professeur canadien Gail Llewellyn et destiné à aller investiguer au sein de la fondation à Singapour. Ce dernier, passablement jouisseur (il profite du voyage pour embarquer sa maîtresse) et corruptible est plutôt porté à récuser la théorie, jusqu’à ce qu’on attente à sa vie, qu’il soit sauvé par une mystérieuse femme blonde et qu’il soit confronté à des faits qui vont le transformer. D’autant qu’une nouvelle révélation – ou supercherie – de plus grande ampleur encore, est dévoilée au sujet du fameux lien vital des alter ego…

    Cette seconde “saison” (et ce dixième album, déjà !) est forcément moins haletante et intrigante que la précédente. Les croisements entre les personnages – qui formaient le coeur et la spécificité d’Alter ego – sont aussi un peu plus artificiels. Mais Denis Lapière et Renders font évoluer intelligemment l’histoire vers le thriller. Et esquissent ici un rebondissement scientifique qui ouvre de nouveaux horizons (et le cliffhanger final accroche incontestablement le lecteur).

    Le mystère principal étant désormais levé, les albums s’attachent plus à la psychologie de leurs personnages, à l’image du portrait ambivalent de Gail, et ceux-ci sont bien servis par le dessin semi-réaliste, désormais bien caractéristique lui-aussi. Une bonne suite qui tient bien le rythme, donc.

    AlterEgo_Gail-planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    La Venin vise juste

    La Venin, tome 1: Déluge de feu, Laurent Astier. Editions Rue de Sèvres, 66 ...

    L’aventure, c’est l’aventure !

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    Des contes de fées modernes

    [media id=32 width=320 height=240] Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    Le pari sportif de Denis Robert

    Dunk,tome 1: naissance d’un héros, Denis Robert, Franck Biancarelli, éditions Dargaud, 48 pages, 13,99 ...

    Aquablue se sort bien du naufrage

    Aquablue, tome 15 : Gan Eden, Régis Hautière (scénario), Reno (dessin). Editions Delcourt, 14,50 ...