Sur les chemins, après la catastrophe

     Le monde d’après, Jean-Christophe Chauzy. Editions Casterman, 112 pages, 18 euros.

    Seconde partie du diptyque post-apocalyptique de Jean-Christophe Chauzy débuté l’an passé avec Le reste du monde.

    Marie et ses enfants sont toujours en vadrouille dans les Pyrénées, cherchant à rejoindre Port-Vendres, au bord la Méditerranée ou leur père devrait – théoriquement – les attendre. Mais dans ce monde dévasté après qu’une série de tremblements de terre a provoqué l’explosion en série des centrales nucléaires françaises, la survie devient un exercice de plus difficile. Restant dans les hauteurs pour éviter les pillards, la jeune mère célibataire et ses ados vont vivre des situations de plus en plus dures. Et tout le monde n’en réchappera pas…

    Plus encore que dans sa précédente partie, cet album frappe par son âpreté. Une dureté illustrée sans en rajouter dans la dramatisation du scénario. Le retour à la sauvagerie des hommes et des animaux se suffit à lui-même. Les séquences violentes sont souvent montrées de loin (l’assassinat de deux automobilistes dans un braquage sur l’autoroute) ou hors-champs pour les plus traumatisantes. Mais la tonalité sombre et froide de la majorité des planches, ainsi que quelques magnifiques double pages (montrant le déraillement d’un train, un barrage éventré, les conséquences d’un tsunami…) décrivent bien l’étendue du désastre.

    Ce cheminement hasardeux et dangereux fait aussi songer à La route, le fameux roman crépusculaire et nimbé de cendres radioactives grises de Cormac Mc Carthy. Ici aussi, dans un univers totalement déshumanisé, Chauzy parvient à décrire fort bien l’instinct de vie et la détermination qui va permettre de tenir un peu de temps encore. Et le “happy end”, partiel et tout relatif n’enlève rien au choc qui accompagne l’odyssée familiale contée au fil de plus de 200 pages.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    1
    J'ADOREJ'ADORE
    1
    GrrrrGrrrr
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    “No War”, début d’une passionnante guerre froide

    No War, tome 1, Anthony Pastor. Editions Casterman, 120 pages, 15 euros. Bienvenue au ...

    Re-naissance du Chat du rabbin

    Le chat du rabbin, tome 6: tu n’auras pas d’autre dieu que moi, Joan ...

    Notre-Dame, très joliment adaptée chez Glénat

      Notre-Dame de Paris, par Robin Recht et Jean Bastide, collection Grafica chez Glénat, ...

    Drames algériens

    Le silence de Lounès, Baru (scénario), Pierre Place (dessin), éditions Casterman, 136 pages, 18 ...

    Sherlock Holmes en tête du Prix Polar SNCF

    Le jury du 20e Prix SNCF du polar ont rendu leur jugement. Et pour ...

    Trois drôles de dames… de haut vol

    La grande odalisque, Bastien Vivès, Jérôme Mulot, Florent Ruppert, éditions Dupuis / Aire libre, ...