Apothéose dans le ciel de Stalingrad pour Johnny Red

    Johnny Red, tome 3 : des anges sur Stalingrad, Tom Tully (scénario), Joe Colquhoun (dessin). Editions Delirium, 112 pages, 23 euros.

    Après s’être finalement débarrassé du lieutenant Coppel, frère d’un homme qu’il avait accidentellement tué, et qui le poursuivait depuis le précédent tome, Johnny Red réussit à s’évader d’une prison allemande, grâce à ses Faucons. Il va ensuite être confronté aux Anges de la mort, une escadrille féminine de chasseurs-bombardiers. Parmi ces aviatrices russes au courage inouï, le pilote anglais va notamment faire équipe avec le capitaine Nina Petrova durant le siège de Stalingrad. Dans les airs mais également au sol, dans la bataille acharnée qui se mène dans les ruines de la ville.
    De retour derrière le manche de son Hurricane, Johnny Redburn va encore avoir à affronter son vieil ennemi allemand, Von Jurgen…

    Troisième et dernier volume proposé par Delirium sur la saga de Johnny Red, ce pilote anglais casse-cou qui aura été le héros d’une des séries les plus appréciées du magazine Battle.
    Si les aventures sont encore aussi héroïques et rocambolesques, l’intensité des récits – toujours sous la forme d’histoires courtes en trois ou quatre planches – atteint ici son apothéose avec les séquences dantesques se déroulant à Stalingrad. Au coeur d’un enfer encore une fois superbement dessiné par Joe Colquhoun, au sommet de son art.

    L’autre grand moment de ce troisième album, c’est bien sûr la découverte des “Anges”, inspirées des Sorcières de la nuit qui ont véritablement semé la terreur parmi les troupes allemandes. Et, plus largement, dans une série d’aventure et de guerre “populaire”, c’est ce regard porté sur le front et les combattants russes qui surprend et séduit.
    Dans un genre – la Seconde Guerre mondiale – habituellement centré sur les exploits des GI’s et des Anglais, ce rappel du courage des soldats de l’Armée rouge et des souffrances endurées par les soviétiques est aussi d’une indéniable singularité.
    Joe Colquhoun allait ensuite encore “subvertir” ce genre très cadré, avec Pat Mills, en décrivant la Grande Guerre de Charlie. Autre grande série que le label Delirium a fait redécouvrir, avec toujours un travail d’édition remarquable (rehaussé ici de quelques repros de couvertures quadri du magazine Battle).

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Le Grand Mort à l’épicentre du chaos

    Le Grand Mort, tome 5 : Panique, Régis Loisel et Jean-Blaise Djian (scénario), Vincent ...

    Afrique très noire

    L’expédition, tome 1 : Le lion de Nubie, de Richard Marazano et Marcelo Frusin, ...

    Un sacerdoce exemplaire

    Vie de merde, les Profs, Eldiablito, Alteau, Valette, Passaglia, Guedj. Co-éditon Michel Lafon/Jungle, 48 ...

    Pandora Beach: Sur la plage, abandonnés…

    Pandora Beach, Eric Borg (scénario), Alex Talamba (dessin). Editions BigFoot, 72 pages, 13,90 euros. ...

    Une vraie bonne évocation de la vie de ce sale rat d’Hitler

    La véritable histoire vraie, tome 5: Hitler, Bernard Swysen (scénario), Ptiluc (dessin). Editions Dupuis, ...

    Jésus revient parmi les siens !

    Un jour sans Jésus, tome VI/VI, Nicolas Juncker (scénario), Chico Pacheco (dessin). Editions Vents ...