Après l’humour juif, la bd d’humour musulman

    MUSLIM’SHOW, t.1 : le mois sacré du ramadan, Noredine Allam et Greg Blondin, ed. du BDouin (Dargaud), 48 p., 9,95 euros. Sortie le 11 juin. 
    L’humour juif, on connaissait. Avec Muslim’Show, l’humour islamique, lui, gagne à être connu.
     
    Né sur un blog d’internet, le “Muslim’Show” passe le cap de l’édition en album cette semaine. Et, graphiquement et dans le ton, le pari des Amienois Noredine Allam et Greg Blondin est largement gagné. 

    Noredine Allam, par ailleurs responsable du studio de coloristes 2HB et juste scénariste pour l’occasion, borne son sujet : pas de grossièretés, d’évocation tendancieuse de l’islam ou, bien sûr, de représentation du prophète.

    Mais cela n’empêche pas les deux jeunes auteurs de pratiquer la dérision, non sur la religion, mais sur la manière dont certains la pratiquent.

    Ce premier tome, qui raconte plus particulièrement le quotidien des musulmans pendant le ramadan, offre ainsi de savoureux portraits et dépasse avec talent les clichés. On y voit des jeunes faire des kilomètres afin de pouvoir manger, d’autres fantasmer sur la nourriture,  une jeune fille renvoyer les questionnements sur sa pratique à une interrogation plus fondamentale, etc.

    Voulant s’adresser aux musulmans d’occident, l’album permet aussi de faire prendre conscience avec humour à ceux qui ne le sont pas… des similitudes de la pratique de l’Islam avec les autres cultes… Au premier rang desquelles la religion catholique.

    Bref, ici, on ne rit pas de l’Islam, mais on peut rire avec les musulmans.
     
     

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    • muslimwzam896

      bonjour merci pour cet article blogs.courrier-picard.fr

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    La cavalcade finale de Fantomas

    La colère de Fantomas, tome 3: à tombeau ouvert, Olivier Bocquet (scénariste), Julie Rocheleau ...

    Aurel est hardi

    C’est dur d’être de gauche, Aurel, préface de Renaud Dély, éditions Glénat, 144 pages, ...

    Les femmes et les flingues d’abord

    Gunblast Girls, tome 1: dans ta face, minable ! Crisse. Editions Le Lombard, 56 ...

    Mathieu Sapin gagne la présidentielle

    Campagne présidentielle, 200 jours dans les pas du candidat François Hollande, Mathieu Sapin, 72 ...

    Anges démons ou simplement humains de la BD ?

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    La sombre beauté de l’amour à mort

    La mère et la mort / Le départ, Alberto Laiseca et Alberto Chimal (scénario), ...