La droite compléxée_couvLa droite complexée, Aurel, présentation Renaud Dély. Editions Glénat, 160 pages, 15 euros.

    Non, il n’y a pas d’erreur dans le rapport titre-image de ce nouvel album annuel d’Aurel. C’est bien de la gauche au gouvernement qu’il s’agit ou plutôt d’une nouvelle “droite complexée” avec François Hollande, Manuel Valls et Emmanuel Macron, un “gouvernement qui aime l’entreprise” plus que “la gauche, pour ce qu’il en reste” – pour reprendre deux titres de chapitres de l’ouvrage. Ce recueil de dessins de presse parus dans Politis, Le Monde ou le Canard enchaîné balaie donc l’année écoulée, à travers la conversion libérale désormais affichée du gouvernement, mais aussi des turbulences à l’UMP, de la situation en France et dans le monde, avec un chapitre spécifique consacré à la crise grecque…

    Conséquence de la richesse des événements de l’année 2015, ce nouveau recueil, faisant suite à C’est dur d’être de gauche et Monde de merde, a pris “du volume”, avec un format plus grand, permettant de mettre plus de dessins. Autre enrichissement par rapport aux tomes précédents, en plus des préfaces incisives rédigées par Renaud Dély, de l’Obs, une dizaine d’hommes et femmes politiques (Cécile Duflot, Valérie Pécresse, Brice Hortefeux, NKM, Pierre Larroutourou, Clémentine Autain ou Mehdi Ouraoui, membre de la direction du PS) ou de journalistes (Denis Sieffert, directeur de Politis, Thomas Legrand de France Inter) commentent un dessin de leur choix. Ainsi, Cécile Duflot revient sur la loi Macron sur les autocars, Brice Hortefeux , Denis Sieffert (directeur de Politis) analyse un dessin de Sarkozy face à un juge invisible, Thomas Legrand revient sur les ambiguïtés du pouvoir (sur un dessin montrant Hollande désappointé d’avoir “fait l’impasse” sur le sujet du bac philo: La politique échappe-t-elle à une exigence de vérité ?”). Cet apport-là n’est pas forcément le plus intéressant du livre. Si les deux journalistes s’attachent plutôt à décrypter l’exercice du dessin de presse, les politiques tendent plutôt à instrumentaliser le dessin pour plaider leur cause.

    Mais, au-delà donc de l’intérêt de l’exercice, en paraissant une semaine après les attentats de Paris, alors que domine ce sentiment de basculement dans une autre époque, cet ouvrage pourrait apparaître anachronique, voire inapproprié. En fait, il se montre peut-être plus encore d’actualité.

    Tout d’abord car Aurel (au risque de se répéter) est l’un des meilleurs “éditorialistes-dessinateurs” du moment. Avec un trait personnel qui s’impose dans sa banale évidence et une acuité souvent redoutable pour caractériser la situation dont il se saisit, d’une simple phrase parfois. Ensuite parce que cet esprit de synthèse – vachard mais ciblant si juste – s’accompagne d’un dessin très expressif, caricaturant à merveille la mollesse apparente du visage de Hollande, la surexcitation d’un Nicolas Sarkozy, le côté martial surjoué d’un Valls (seul contre-exemple pour l’heure: sa difficulté à saisir Emmanuel Macron, comme si le profil – politique – par trop atypique et fuyant du ministre de l’Economie rendait sa caricature difficile).
    Enfin, plus que jamais, comme ce fut le cas après l’attentat contre Charlie Hebdo, il est bon de pouvoir rire de tout et de tous. Et, en feuilletant ces pages, certains dessins ne devraient pas manquer de déclencher un éclat de rire salutaire.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Blue thermal, quand l’amour est bleu ciel

     Blue thermal (série en cours), Kana Ozawa (scénario et dessin). Editions Komikku, 194 pages, ...

    La bande dessinée arrivée à maturité en 2013 ?

    Incontournable document de référence sur l’activité du neuvième art, le rapport sur Une année ...

    De Byrne à Mondrian (et retour): l’art et la matière

    Le courant d’art: de Byrne à Mondrian / de Mondrian à Byrne, Frédéric Bézian. ...

    La jungle en folie

    Alice au pays des singes, Tebo, Nicolas Kéramidas, éditions Glénat, 56 pages, 13,90 euros. ...

    Lénine, Luther, les deux “L” de la Réforme et de la révolution

                  Lénine, Ozanam (scénario), Denis Rodier (dessin), Marie-Pierre ...

    A chacun son Tour (2) : le Génie des origines

    Léonard, tome 44, Tour de génie, Turk et  Bob de Groot. Editions le Lombard, ...