La guerre dans la BD

    La Guerre dans la BD, Mike Conroy. Editions Eyrolles, 192 pages, 29 euros.

    La Guerre dans la BD, Mike Conroy. Editions Eyrolles, 192 pages, 29 euros.

     Des légionnaires romains aux Vikings en passant par les chevaliers du Moyen-âge pour rebondir sur la guerre de Corée ou celle de Sécession ou à celle d’Indépendance, de la Seconde guerre à celle du Vietnam sans oublier l’Afghanistan ou les Malouines et bien d’autres encore, l’homme a toujours versé le sang de l’homme, il en a aussi tiré des histoires.

    De l’héroïsme, de la fureur, de la douleur et de la frustration mais aussi de l’humour et de la tendresse imprègnent des milliers de planches dessinées de façon réaliste ou pas, les plus grands noms du 9ème art s’y retrouvent aux côtés de dessinateurs quasi anonymes. C’est en près de 200 pages un tour du monde et de l’histoire qui est proposé ici avec une analyse en profondeur des tendances qui ont caractérisé la BD de guerre suivant les époques montrant des héros, des super-héros mais aussi des hommes ordinaires.

    Le regret que l’on peut éprouver à la lecture de cette somme est de voir l’omniprésence des auteurs anglo-saxons et l’absence de la BD franco-belge (sauvée par la présence de Tardi, dans une version anglophone), pourtant, de ce côté de la Manche, il y a largement de quoi réaliser une autre étude.

    Si les éditions Eyrolles ne publient pas de bandes dessinées, cela ne les empêche pas, avec ces études, de prendre une place hautement stratégique dans ce domaine toujours en expansion et de devenir ainsi un éditeur de référence.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Chapeau, Alvin !

    Alvin, tome 1: l’héritage d’Abélard, Régis Hautière (scénario), Renaud Dillies (dessin). Editions Dargaud, 56 ...

    Mathieu Sapin, grand reporter à “Libération”

    JOURNAL D’UN JOURNAL de Mathieu Sapin, éditions Shampoing (Delcourt),128 pages, 14,95 euros. Au prime ...

    Aymé à perdre la tête

    La belle image de Marcel Aymé et Cyril Bonin, ed.Futuropolis, 80 pages, 16 euros. ...

    Blutch revisite ses classiques

    Variations, Blutch. Editions Dargaud, 64 pages, 29,99 euros. Se plaçant sous l’égide conjointe d’Alain ...

    Marc-Antoine Mathieu, génialement décalé

    Julius-Corentin Acquefacques prisonnier des rêves, tome 6 : le décalage, Marc-Antoine Mathieu, éditions Delcourt, ...

    BD : en ces temps-là

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !