Avec Esteban, l’aventure c’est l’aventure

    Esteban, tomes 1 (Le baleinier), 2 (Traqué), 3 (La survie) et 4 (Prisonniers du bout du monde), Mathieu Bonhomme, Editions Dupuis, 48 pages chaque tome, 12 euros.

    Réédité par Dupuis après une première version chez Milan en 2005, Le voyage d’Esteban est devenu plus simplement Esteban, et n’a rien perdu de sa douce fraicheur, de sa brutale tendresse et de son romantisme cartésien. Tant le petit Esteban, 12 ans, est grandi par son aventure, tant ses malheurs et pleurs le conduisent au bonheur après quelques jours de navigation agitée à bord du Leviathan. Ce bateau, dont il a forcé l’entrée auprès du capitaine en invoquant sa mère. Le mousse Esteban essuie alors sarcasmes, défiance et brimades, mais il ne lâche pas l’affaire. Il veut devenir baleinier, baleinier il deviendra. Héroïquement. En saisissant sa chance quand la malchance frappe les plus aguerris de l’équipage. Le malheur des uns…

    Dès lors, on se laisse facilement embarquer et si Dupuis affiche sa reprise au chapitre Jeunesse, c’est bien le genre d’Aventure, avec un grand A oui, sans limite d’âge. Destination le Cap Horn, à un rythme cadencé entre temps forts et clame plat. C’est superbement mis en image, et les quatre premiers tomes de cet Esteban made in Dupuis s’avalent à la vitesse où souffle le vent marin, surtout en sachant qu’une suite nous est enfin promise.

    [youtube]http://youtu.be/HJ4fq4GlyGE[/youtube]

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Comment être une femme d’aujourd’hui au Yemen ?

    La Voiture d’Intisar, Portrait d’une femme moderne au Yemen, Pedro Riera et Nacho Casanova. ...

    Tronchet retourne en enfance

    Sortie de route, Didier Tronchet. Editions Glénat, 88 pages, 19,50 euros. Proust avait sa ...

    La nouvelle saga volcanique de Jérémie Moreau

    La saga de Grimr, Jérémie Moreau. Editions Delcourt, 232 pages, 25,50 euros. D’album en ...

    Album et embûches de Noël

    Les Beaux étés, tome 5: la Fugue, Zidrou (scénario), Jordi Lafebre (dessin). Editions Dargaud, ...

    Les femmes et les flingues d’abord

    Gunblast Girls, tome 1: dans ta face, minable ! Crisse. Editions Le Lombard, 56 ...

    Myrmidon, pirate de rêve

    Myrmidon, tome 4: sur l’île des pirates, Thierry Martin (dessin), Loïc Dauvillier (scénario). Editions ...