Mise en page 1Babyboom, Jean Vautrin (scénario), Eugénie Lavenant (dessin). Editions La Boîte à bulles, 104 pages, 19 euros.

    L’instinct maternel peut dériver gravement. C’est le cas pour l’héroïne de Babyboom.

    Malgré leurs efforts, Tracy et son mari Duncan ne peuvent avoir d’enfant. Ne pouvant se résoudre à ne pas avoir la petite fille dont elle rêve, Tracy suit le conseil de son psy et va acquérir un “bébé-chou”, une poupée de chiffon hyper-réaliste pouvant faire figure de substitut au nouveau-né. Alors que Tracy s’investit à fond dans sa nouvelle relation, son mari cherche surtout à récupérer sa femme et de retrouver des relations (notamment sexuelles) normales. Une spirale infernale qui va les conduire jusqu’au drame…

    Ce petit livre prend une dimension particulière, puisqu’il fut le dernier projet de Jean Vautrin, décédé cet été. Cette adaptation de sa nouvelle Babyboom (prix Goncourt de la Nouvelle 1986) marque une nouvelle incursion dans le 9e art de l’auteur du Cri du peuple avec Tardi ou de Canicule adapté par Baru. Et une incursion réussie, qui tient pour une bonne part au traitement graphique qu’en fait la dessinatrice Eugénie Lavenant (qui avait déjà collaboré avec Vautrin, et dans le même esprit pour Le pogo aux yeux rouges).

    Tenant plus du livre illustré que de la bande dessinée, cette interprétation punk et distanciée fait ressortir l’absurdité glaciale des relations de ce couple névrosé, mais aussi l’humour noir et le cynisme d’un business jouant sur les traumatismes et les fantasmes de ces femmes éplorées. Une description, par certains côtés, assez visionnaire si l’on songe aux reborn dolls, ces poupées hyper-réalistes apparues aux Etats-Unis dans les années 2000.

    Et pour ceux qui seraient à Paris le 8 octobre, une soirée spéciale “Baby Boom” est annoncée à partir de 20h30 à la Péniche Cinéma, avec la projection d’un documentaire de Bernard Joseph réalisé autour de l’élaboration de l’album, suivi d’ une signature par Eugénie Lavenant. Et, pour l’occasion, un verre sera offert pour tout livre signé !

    Babyboom_planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    L’Agent 212, valeur sûre de la police…

    L’Agent 212, tome 28 : Effet monstre, Cauvin, Kox. Editions Dupuis. 48 pages, 10,60 ...

    Tout le monde en prend un autre d’Alex

    Le recueil d’Alex 2013 paraît aujourd’hui. Compil’ des meilleurs dessins publiés dans le Courrier ...

    Chat alors !

    Sugar, ma vie de chat, Serge Baecken, éditions Dargaud, 80 pages, 16,45 euros. Parution ...

    XIII en fin de cycle

    XIII, tome 24 : l’héritage de Jason Mac Lane, Yves Sente (scénario), Ioui Jigounov ...

    Le monde de la BD remixé par Vuillemin

    Le monde magique de la bande dessinée, Philippe Vuillemin. Editions Hugo-Desinge, 84 pages, 14,50 ...

    La Méduse, tous sur le même radeau

     Les naufragés de la méduse, Jean-Sébastien Bordas et Jean-Christophe Deveney. Edition Casterman 176 pages, ...