bienvenue à Zombieland, la suite

    ZOMBILLENIUM, t.2 : Ressources humaines, d’Arthur De Pins, éditions Dupuis, 52 pages, 13,95 euros.

    Si, voilà quelques années, on a tenté de faire des pistes de skis sur les terrils, Arthur De Pins a imaginé une autre reconversion ludique pour le Nord – Pas-de-Calais : le parc à thèmes de monstres. Mais de vrais monstres : morts-vivants, zombies, vampires, goules, minotaures, etc. Le tout sous la direction occulte d’un diable très entreprenant, comme on l’a appris dans le premier tome de Zombillénium, la nouvelle série aussi délirante qu’hilarante de l’auteur de La marche du crabe  ou autres Pêchés mignons.

    Après avoir frôlé la faillite (dans le tome 1), c’est désormais la prospérité et la présence trop voyante de ses membres qui fait courir un danger à Zombillénium, le parc d’attractions des démons “à 10 kilomètres de Valenciennes“. Quand on n’embauche que des morts dans une région où le chômage est à 25%, il faut s’attendre à des réactions d’hostilité de la part des autochtones. Surtout chez ceux le plus bas du plafond, dont un trio qui à des visées terroristes…

    Pendant ce temps, Francis Von Bloodt, l’élégant directeur se retrouve confronté à un épisode vieux d’une quinzaine d’années, mettant en cause Astaroth, un jeune démon adolescent. Occasion d’élargir la palette des monstres, qui avait commencé à se dévoiler dans le précédent album…

    Avec son style graphique si particulier, tout à l’ordinateur, et son humour noir, Arthur De Pins exploite avec bonheur cette nouvelle série aussi loufoque que jubilatoire. Dans la veine de la Famille Adams et du gothique rigolo, il donne vie (ce qui n’est pas un mince exploit vu le contexte) à une tripotée de personnages aussi touchants que drôles et aborde, sans paraître y toucher, une critique féroce de la vie de l’entreprise ou, ici, de la xénophobie.

    Enfin, il faut absolument aborder cet album par la lecture du faux exemplaire de notre confrère La Voix du Nord, bonus de ce deuxième épisode, qui en plus d’être un vrai hommage clin d’oeil au journalisme local, est une bonne introduction dans l’aventure.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Durango ne faiblit pas

    Durango, tome 16 : Le crépuscule du vautour, Yves Swolfs, Thierry Girod. Editions Soleil. ...

    La Guerre des Lulus sous une autre perspective

    La guerre des Lulus, La perspective Luigi, t.1, Régis Hautière, Damien Cuvillier. Editions Casterman, ...

    Notre espoir l’Amérique

    Notre Amérique, premier mouvement : quitter l’hiver, Kris (scénario), Maël (dessin). Editions Futuropolis, 64 ...

    Seule survivante

    Seul survivant, tome 2 : Bossa nova club, Christophe Martinolli et Thomas Martinetti (scénario), ...

    Mortelle randonnée pour un Simak

     Simak, tome 2: jeux mortels, Jerry Frissen (scénario), Jean-Michel Ponzio (dessin). Editions Humanoïdes associés, ...

    Titeuf se recase !

    Titeuf, tome 13 : à la folie, Zep, éditions Glénat, 48 pages, 10,45 euros. ...