Blast, déflagration finale

    Blast_4-couvBlast, tome 4: pourvu que les bouddhistes se trompent, Manu Larcenet. Editions Dargaud, 200 pages, 22,90 euros.

    Fin du voyage pour Polza Mancini, l’obèse marginal et psychopathe, qui a rompu avec la société, est retourné quasi à l’état de nature dans la campagne profonde et a parsemé son chemin d’errance de multiples cadavres.

    Ici se dévoilent les dernières heures du long interrogatoire que subit Mancini, long récit (de plus de 800 pages au total !) qui va rejoindre son point de départ, l’arrestation du suspect, après une ultime étape, plus sédentaire. Le héros a trouvé refuge chez une jeune femme, Carole, vivant tous deux dans une ferme isolée. Seule autre personne présente, Roland, le père, sous médicaments pour tenter de calmer ses pulsions et qui va être à la source du dernier drame, au cours d’un huis-clos suffoquant et tragique…

    Fin de partie, donc aussi pour cette magistrale tétralogie de Manu Larcenet, au sommet de son art. Comme dans les tomes précédents, le trait de Manu Larcenet, jeté et fort, est d’une puissance fulgurante, jouant des ombres et de la masse de sa créature à la tête lunaire pour offrir des images marquantes, inoubliables.

    Blast_4-dessinAu fil des trois précédents albums, la tension était parvenue à un tel niveau que le risque était grand, à la fin, de décevoir. Or, il n’en n’est rien. Cette dernière partie de Blast ressemble à une profonde déflagration finale (à l’image de ces « flashs » pulsionnels qui font basculer Polza dans une autre dimension psychique). Sombre, inéluctable et sans espoir.

    Le dernier chapitre, où les enquêteurs prennent la place de l’accusé, et témoignent à leur tour, permet de rationaliser cette échappée sanglante, de redonner les éléments de cohérence qui manquaient ou demeuraient flous dans la seule vision de Polza. Mais, sans effacer la part d’ombre et d’incommensurable au personnage.

    Et ce quatrième et dernier volet de l’histoire (plus qu’un quatrième “album”) permet incontestablement de conclure qu’il s’agit là d’une oeuvre majeure du neuvième art de ces dernières années.

    Balst_4-planche

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Jolie petite tranche de vie

    Un temps de Toussaint, Angelo Zamparutti (scénario), Pascal Rabaté (dessin). Editions Futuropolis, 24 pages, ...

    Opus, le dessin très anime de Satoshi Kon

    Opus, tome 1, Satoshi Kon, éditions imho, 196 p., 14 euros. Pas toujours facile ...

    Un bon trip

    [youtube]http://youtu.be/X1_zmdvtQYA[/youtube]   Flash ou le grand voyage, tome 1, Thomas Kotlarek, Jef, d’après l’oeuvre ...

    Renaud Farace remporte son Duel

    Duel, Renaud Farace. Editions Casterman, 192 pages, 22 euros. Tout démarre en 1794 à ...

    Des dictateurs du XXe siècle 2.0 mais pas très nets

    ennemisdavant.com, toutes les grandes figures du XXe siècle enfin sur le Net, Emmanuel Reuzé ...

    Titeuf se recase !

    Titeuf, tome 13 : à la folie, Zep, éditions Glénat, 48 pages, 10,45 euros. ...