Bonjour “Vietnam”

    Vietnam, tome 1: la voie du bouddha, Frédéric Brrémaud (scénario), Chico Pacheco (dessin). Editions Treize étrange / Glénat, 48 pages, 13,90 euros.

    A la différence de 14-18 ou 39-45, la guerre du Vietnam n’inspire pas beaucoup les auteurs de bande dessinée (la difficile comparaison à tenir avec la vague de films hollywoodiens, peut-être ?). Or, voilà qu’à quelques semaines de distance, deux albums sortent sur le sujet. Et, qui plus est, en intégrant le regard Viêt-cong, ce qui est encore plus rare. Si Napalm fever était un témoignage personnel et décalé (dans le style), Vietnam s’inscrit plus dans le récit d’aventures classique – mais ce n’est pas un défaut ici.

    Fin 1971, alors que les Etats-Unis s’enlisent dans le conflit et que le moral des GI’s est au plus bas, une patrouille US, capturée par les Viêt-cong, se voit contrainte par un mercenaire bulgare – pour sauver la vie du reste de l’escouade – d’aller récupérer une statue géante de bouddha en pleine jungle et de la convoyer jusque dans le sud-Vietnam, de l’autre côté de la “Charlie Line”, au bénéfice d’un étrange collectionneur chinois. Une intrépide journaliste va être amenée à croiser leur route. Route aussi sinueuse que les buts du voyage semblent obscurs…

    C’est à une plongée très “cinématographique” qu’invite ici Frédéric Brrémaud (scénariste prolifique et multicartes), avec des références aux grands classiques que peuvent être Platoon, Good Morning Vietnam ou Apocalypse Now. Avec ambiance moite, violences des combats et dérives des esprits. Le fond noir des planches fait aussi forcément un peu songer aux Innommables de Yann et Conrad et à leurs péripéties asiatiques (même si celles-ci se déroulaient dans la décennie précédente). Mais au-delà des clins d’oeil, le récit ne manque pas de consistance, posant bien ses personnages (mêmes archétypaux, bien sûr) et menant l’histoire à un rythme d’enfer. Le dessin de Chico Pacheco (alias Philippe Brunet), un peu limité parfois, ne restitue pas forcément toute cette densité frénétique, mais son style semi-réaliste dans une veine plutôt humoristique crée un étrange effet de contraste avec des scènes volontiers sans concession (un suicide par balle quasi en direct, un soldat abattu à bout portant, des prisonniers en cages bombardés au napalm, etc).

    A mi-parcours, la Voie du Bouddha est en tout cas bien dégagée pour la suite. Reste à voir si les pistes qui se dessinent dans ce premier volet amèneront à bon terme.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Ferrandez – Camus : même Combat !

    Le Premier homme, d‘après l’œuvre d’Albert Camus, Jacques Ferrandez. Edition Gallimard Jeunesse, 184 pages, ...

    L’Alpha et l’omega de la saga “Niourk”

    Niourk, tome 3: alpha, Olivier Vatine. Editions Ankama, 64 pages, 14,90 euros. Fin de ...

    François Hollande, de Mali en pis…

    Moi, Président, tome 2: Jusqu’ici tout va bien, Marie-Eve Malouines (scénario), Faro (dessin). Editions ...

    La nouvelle saga volcanique de Jérémie Moreau

    La saga de Grimr, Jérémie Moreau. Editions Delcourt, 232 pages, 25,50 euros. D’album en ...

    Bonne pêche à Nitéroi

    Les Lumières de Nitéroi, Marcello Quintanilha. Editions ça et là, 240 pages, 24 euros. ...

    Un espace toujours passablement dérangé

    Sardine de l’espace, tome 11: l’archipel des hommes-sandwichs, Mathieu Sapin. Editions Dargaud, 104 pages, ...