Ça glisse toujours bien avec Anuki

    Anuki, tome 8 : Petit frère, Frédéric Maupomé (scénario), Stéphane Sénégas (dessin). Editions de la Gouttière, 40 pages, 10,70 euros.

    Huitième album, déjà, pour Anuki, le petit indien imaginé par Frédéric Maupomé et Stéphane Sénégas. Et sa famille s’est désormais agrandie. Avec les désagréments qui vont avec, comme ici, lorsque le petit indien songe à aller s’amuser à faire des descentes en luge. Mais voilà qu’on le contraint à s’occuper de son petit frère, tout aussi espiègle et turbulent que lui. Et lorsque les deux enfants croisent un orignal vindicatif pour protéger son petit, les choses vont se compliquer. Et plus encore quand tout ce petit monde va se retrouver encerclé par des loups sur un lac gelé…

    Le dessin léché et fluide de Stéphane Sénégas, les bouilles sympathiques des personnages et les récits plein de rebondissements de Frédéric Maupomé sont désormais connus et habituels. Tout comme l’absence de textes dans cette série purement visuelle destinée aux primo-lecteurs (4-7 ans).
    Mais chaque épisode réserve son moment épique particulier, démonstration graphique bluffante de course-poursuite dans un terrier pour fuir un loup ou dans les rapides après des castors. Cette fois, le morceau de bravoure de l’album ne joue plus, comme précédemment, sur le mouvement dans une seule grande image, mais sur une séquence très rythmé et au découpage très cinématographique. Bref, Anuki conserve toujours son rythme, quel que soit le terrain.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    XIII touche encore sa cible

     XIII, tome 26: 2 132 mètres, Yves Sente (scénario), Youri Jigounov (dessin), Bruno Tatti ...

    Enquête à clés dans l’univers d’Horologiom

    Horologium, tome 6 : le ministère de la peur, de Fabrice Lebeault, éditions Delcourt, ...

    Introspection nipponne ni mauvaise

    Un thé pour Yumiko, Fumio Obata. Editions Bayou, 160 pages, 19 euros. Installée depuis ...

    “Mamma mia”, un Golem anti-capitaliste !

    Golem, LRNZ. Éditions Glénat, 280 pages, 24,95 euros. Golem (de l’hébreu gōlem, embryon) : ...

    Les Spectaculaires toujours dans la course

     Les Spectaculaires, tome 4: … dépassent les bornes, Régis Hautière (scénario), Arnaud Poitevin (dessin). ...

    La BD écrit des pages d’histoire

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !