Cauchemardesque

    pretty-little-nightmares-par-david-chauvel-herve-boivinPretty Little Nightmares (fort adults & ugly kids only), David Chauvel (scénario), Hervé Boivin (dessin). Editions Aaarg ! 176 pages, 22 euros.

    Lili et Winker sont frère et soeur. Deux jumeaux sales gosses démoniaques traînant dans les rues de New York et qui vont s’en prendre à un pauvre type, viré d’un bar new-yorkais. Début d’un cauchemar qui va bouleverser l’existence de six autres quidams (une employée de pressing quadra,  un veuf invalide, une jeune attachée de presse et un consultant en com’, un SDF et deux flics). Tous vont être confrontés à un très étrange phénomène, un rayon venu du ciel, qui semble bien être à l’originer de l’émergence de parasites à la Alien…

    Séance de rattrapage, pour un album paru au printemps dernier (qui reprend, complété par deux histoires courtes, des récits parus chez Delcourt au début des années 2000), un gros album qu’on avoue avoir toujours autant de mal à cerner. Récit en deux parties, complété par un “interlude” et un “bonus” mettant également en scène le duo de jumeaux terribles, ces Nightmares plongent en effet en plein cauchemar fantasmatique, porté par un noir et blanc très contrasté, rehaussé à l’encre de chine. Esthétiquement réussi mais troublant sur le fond.

    Un mauvais trip dans lequel il faut s’accrocher, ou peut-être, au contraire faut-il se laisser aller comme dans un film de David Lynch, s’immerger dans ce délire onirico-fantastique bizarroïde, course effrénée et narquoise dans laquelle on peut trouver son plaisir. Entre l’exercice de style trash et l’écriture automatique.

    nightmares_planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Au coeur du vide existentiel contemporain

    L’homme qui n’existait pas, Cyril Bonin, éditions Futuropolis, 56 pages, 16 euros. Dans son ...

    Le hip-hop, toute une histoire !

    Hip-hop family tree, volume 1 : 1970s-1981, Ed Piskor. Éditions Papa Guédé, 112 pages, ...

    Afrique très noire

    L’expédition, tome 1 : Le lion de Nubie, de Richard Marazano et Marcelo Frusin, ...

    Petit voyage à l’intérieur d’Internet

    La petite bédéthèque des savoirs, tome 17: Internet au-delà du virtuel, Jean-Noël Lafargue (scénario), ...

    Dans Silex and the City, l’union fait la farce

    Silex and the city, tome 6 : merci pour ce mammouth !, Jul. Editions ...

    Darren Aronofsky surnage au Déluge

    Noé, tome 1: Pour la cruauté des hommes, de Darren Aronofsky, Ari Handel et ...