Cause Commune

    501 COMMUNARDES ELEPHANT T02[VO].indd.indd Communardes_aristocrate fantôme_couvCommunardes: les éléphants rouges, Wilfrid Lupano (scénario), Lucy Mazel (dessin).
    Communardes: l’aristocrate fantôme, Wilfrid Lupano (scénario), Anthony Jean (dessin).Editions Vents d’Ouest, 56 pages, 14,50 euros.

    La Commune de Paris reste un épisode mythique, mais finalement peu traité en bande dessinée (hormis l’adaptation du Cri du peuple par Tardi).  Quelques mois, entre le départ de Napoléon III après son fiasco face aux Prussiens et le massacre des derniers communards par les “versaillais” de Thiers, qui demeurent un symbole fort dans le récit des grands épisodes révolutionnaires. Et parmi ces “communards”, il y avait aussi des “communardes”. Louise Michel en demeure la plus emblématique, mais ce sont d’autres destins, plus anonymes qui sont évoquées dans cette nouvelle série scénarisée par Wilfrid Lupano et annoncée en trois albums.

    S’ils sont parus simultanément, cet automne, Les éléphants rouges arrive, chronologiquement, en premier. Et avant même l’instauration de la Commune, en mars 1871. C’est encore l’hiver 1870. Paris est assiégée par l’armée prussienne, la famine règne dans la capitale. Tandis que le gouvernement de défense nationale réfléchit à créer un bataillon féminin “d’amazones”, la jeune Victorine passe son temps avec sa bande ou au Jardin des Plantes, pour s’occuper des deux éléphants: Castor et Pollux. Pleine d’imagination, s’inspirant d’Hannibal, la fillette entend utiliser les pachydermes pour libérer Paris. Mais le temps n’est pas aux rêveries enfantines et le destin sera plus terre et à terre et cruel…

    L’aristocrate fantôme se déroule, cette fois, en plein durant les trois mois de la Commune. Sous la menace d’une offensive versaillaise, une aristocrate russe, passionaria socialiste Elisabeth Dmitrieff, va créer la première organisation féministe d’Europe, l’union des femmes pour la défense de Paris. Ce combat pour les droits des femmes, Elisabeth et ses camarades le mèneront jusqu’au bout… sur les barricades.

    Communardes_éléphants rouges_caseEst-il encore utile d’insister sur le talent multiforme de Wilfrid Lupano, qui cartonne (non sans raison) avec sa trilogie des Vieux fourneaux ou qui embarque dans son monde fabuleux d’Azimut. Toujours marquée par une fibre sociale et un grand humanisme, cette nouvelle série mettant à l’honneur ces Communardes méconnues se montre encore à la hauteur de l’enjeu et des ambitions de son auteur. Qu’il soient situés au coeur du processus révolutionnaire, avec Elisabeth Dmitrieff, ou de façon plus périphérique, dans la vie quotidienne du peuple de Paris, avec la jeune Victorine, les deux récits sont pareillement instructifs, sur le plan historique, tout en étant émouvants et poignants. Une réussite qui doit aussi aux deux jeunes dessinateurs qui illustrent ces deux premiers albums, Lucy Mazel et Anthony Jean. Avec un trait fin, délicat mais qui sait se faire énergique et très évocateur (comme dans l’assaut final des Versaillais dans l’aristocrate fantôme). A l’image des deux superbes couvertures des albums.

    Comme le composait Eugène Pottier (le créateur de l’Internationale) : la Commune n’est pas morte !

    communardes_aristocrate fantôme_planche2

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Une jeune France résistante

    Une génération française, tome 3: Ayez confiance ! Thierry Gloris (scénario), Ana-Luiza Koehler (dessin). ...

    Les pompiers en version “allumeuses” chez Bamboo

    Flammes au volant, tome 11 ; Scénariste : Christophe Cazenove ; Dessinateur : Stédo. 48 ...

    Le come-back de Michel Vaillant

    Michel Vaillant. Nouvelle saison, tome 1 : Au nom du fils. Philippe Graton, Denis Lapière, ...

    Et pourtant, ils tournent toujours… au fond du bocal

    Le fond du bocal, tome 7, Nicolas Poupon. Editions Glénat, 64 pages, 12 euros. ...

    L’aventure est au bout du voyage en BD

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !