C’est d’lard… moderne !

    Alexandre Pompidou, Tome 1 – Lard Moderne, Jean-Luc Cornette, Jerry Frissen et Nikola Witko. Editions le Lombard, 48 pages, 12 euros

    Alexandre vient d’obtenir son diplôme, c’est officiel, c’est un artiste ! Comme dit son boucher de père « Et  même si tu as fait des études qui ne servent à rien, ta mère et moi sommes fiers de toi ! » Une fierté qui pousse le paternel à lui offrir un vrai métier d’employé de la boucherie familiale, même qu’il pourra faire les livraisons sur un scooter customisé tout neuf ! Ouais,  mais l’Alexandre, il rêve de se faire un nom dans l’art, pas le lard… Il va entamer un plan galère pour se faire remarquer par Adonias Solomon Aurochs-Lascaux, ze galeriste de la ville. L’idée est bonne mais il vient de jeter la fille de celui-ci, comment récupérer le coup, pas évident même avec l’aide de ses copains, aussi cornichons que lui…

    Dans le cochon, tout bon, c’est connu mais, l’art est-il soluble dans le saindoux ? Les auteurs ne répondent pas à cette question –pourtant cruciale–  et si l’art moderne est (un peu) malmené, le but de l’album qui est le pur divertissement est parfaitement atteint. Les personnages, de pures caricatures, sont pourtant criants de vérité. Les passionnés de BD relèveront le clin d’œil (appuyé) à Jacques Martin avec l’épisode du séjour tunisien où Alex rencontre Enak.

    Pas de prise de tête dans cette histoire mais un petit moment de plaisir où le déconomètre fonctionne à fond

     

     

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Royal Aubrac, un lieu, une histoire, une vie…

    Royal Aubrac, T1, par Christophe Bec et Nicolas Sure, éditions Vents d’Ouest, 13,90€. Connaissez-vous ...

    Dans Oracle, la pythie vient en se vengeant

    Oracle, tome 1 : la Pythie, Olivier Péru (scénario), Stefano Martino (dessin). Editions Soleil, ...

    Fastefoode, quand le mauvais goût est bon

    Fastefoode, Jorge Bernstein (scénario), Pluttark (dessin). Editions Fluide glacial, 48 pages, 12 euros. Les ...

    Nouvelle superbe mise en boîte dans l’univers “Knife O’Clock”

    La fille de l’ouvre-boîte, Rob Davis. Editions Warum / Steinkis, 164 pages, 20 euros. ...

    L’extraordinaire zoo de Dedieu

    L’Étrange Zoo de Lavardens, Thierry Dedieu. Editions Seuil Jeunesse, 72 pages, 18 euros. Les ...

    Mai 68 (3/6): Le drôle de mois de Célestin Speculoos

    Célestin Spéculoos, tome 2: Mai 68, Yann (scénario), Denis Bodart (dessin). Editions Vents d’Ouest, ...