Cucu la praline n'a pas froid aux yeux_couvCucu la praline n’a pas froid aux yeux, Fanny Joly (texte) Ronan Badel (illustration). Gallimard jeunesse, Folio Cadet, dès 8 ans.

    Angèle a 8 ans. Cette petit blondinette débrouillarde a deux grands frères qui lui en font voir de toutes les couleurs.

    Ils la surnomment “Cucu la Praline”.Toujours à l’affût d’une bêtise à faire, ils ne laissent pas beaucoup de répits à Angèle. Mais la petite apprend à ne pas se laisser faire et a plus d’un tour dans son sac. Avec cette série de petites histoires, elle nous raconte ses péripéties au camping des Langoustines, à l’école, la collecte pour le Bouchonthon, Halloween. Le tout avec un franc parler tout simplement délicieux.

    On retrouve la candeur, le dynamisme et l’humour d’un petit Nicolas, remis au goût du jour. Ce petit bouquin est parfait pour initier les enfants à la lecture, leur en donner le goût et le plaisir. Mais c’est aussi très agréable à lire pour les grands enfants.

    Et pour agrémenter le tout, il y a les illustrations de Ronan Badel (Emile, Les Vitalabri, Le jour où Loup Gris est devenu Bleu). Et sa plume toujours d’une redoutable efficacité.

    Cucu la praline n'a pas froid aux yeux-planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Une histoire très vivante de “L’Internationale” et de ses fantômes

     Les fantômes de l’Internationale, Elise Thiébaut (texte), Baudoin (dessins). Editions La Ville brûle, 104 ...

    Jean-Luc Loyer retourne au charbon : Sang noir et boyaux rouges

    Sang noir, Jean-Luc Loyer, éditions Futuropolis, 136 pages, 20 euros. S’il vit désormais à ...

    Melvile hantée et habitée

    Melvile, l’histoire de Samuel Beauclair, Romain Renard, éditions Le Lombard, 136 pages, 19,99 euros. ...

    Les terres baissent, pas le niveau de la série

    Seuls, tome 7 : les terres basses, Fabien Vehlmann, Bruno Gazzotti, éditions Dupuis, 48 ...

    Esclave de sa vengeance

    Oracle, tome 2 : l’esclave, Ronan Le Breton (scénario), Bertrand Benoît (dessin). Editions Soleil, ...

    Nouveaux mystères de Paris

    Chaque soir à onze heures, Eddy Simon (scénario), Camille Benyamina (dessin), d’après le livre ...