Dans les coulisses de l’Assemblée nationale

    Le député, la noble assemblée, Xavier Cucuel (scénario), Al Coutelis (dessin). Editions Grand Angle / Bamboo, 152 pages, 21,90 euros.

    Médecin de campagne et maire d’un petit village, Jean-René Galopin s’est fait élire, contre toute attente et un peu par bravade, lors d’une élection législative partielle en Gironde. Sans-étiquette, non-inscrit à un parti, il va découvrir un peu hébété la vie parlementaire. Pas facile, déjà, de trouver l’entrée du Palais Bourbon. Jonglant entre sa nouvelle fonction et ses anciennes responsabilités professionnelles de terrain, il va d’abord avoir la chance de croiser un ami d’enfance, devenu barman à l’Assemblée, qui lui donner les premiers “codes” pour se mouvoir dans ce nouveau lieu. Puis, un mentor, ancien ministre éphémère, va le prendre sous son aile et l’avertir par rapport aux nombreux écueils à éviter: le choix d’appartenance à une commission parlementaire, celui de trouver un bon assistant, mais aussi la capacité à résister aux lobbys (même quand il s’agit de séduisantes lobbyiste ou de cadeaux faussement désintéressés). Progressivement, Galopin va s’adapter à son rôle, avec aussi ses mauvais côtés…

    Alors que l’Assemblée a vu débarquer, en juin dernier, une vague de “nouveaux députés”, pour certains guère plus aguerris aux rouages de la vie parlementaire que Jean-René Galopin, cet album est particulièrement d’actualité.

    Préfacé par Jean-Louis Debré, ancien président de cette “noble Assemblée”, qui a aussi conseillé le scénariste Xavier Cucuel, ce Député apparaît particulièrement bien informé sur les us et coutumes du lieu. Une immersion en coulisses, restituée par le trait réaliste et épuré d’Al Coutelis, fort intéressante pour le citoyen lambda.
    Evoquée froidement et sans empathie ou orientation politique particulière, cette vie parlementaire n’apparaît pas franchement enthousiasmante. Et l’album décrit plutôt bien la manière dont un jeune néophyte va se couler progressivement dans l’habit et se laisser prendre dans des habitudes et accointances pas très glorieuses.

    Avec son (anti)héros volontairement très neutre, voire fade, les enjeux politiques – ou partisans et politiciens – s’effacent, au profit d’une vision très clinique. C’est à la fois l’intérêt et la limite de l’album, qui s’apparente plus, derrière son approche fictionnelle un peu désincarnée, à un documentaire sur l’Assemblée et son arrière-cour.
    Sur ce plan, il y aurait sans doute matière à poursuivre l’expérience avec Jean-Louis Debré, devenu désormais auteur de polars.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Poulidor avant Poulidor

    Raymond, Jeff Legrand (scénario), Christophe Girard (dessin). Editions Mareuil, 143 pages, 19,90 €. Encore ...

    Avec Mirages, la réalité de Will n’est que talent

    Mirages, de Will, par Vincent Odin, Editions Daniel Maghen, 408 pages. 59 €. Pour ...

    Qui a bu boira !

    My lady vampire, tome  2 : Poupée de crinoline, Audrey Alwett et Silvestro Nocolaci. Editions ...

    Chapeau, Alvin !

    Alvin, tome 1: l’héritage d’Abélard, Régis Hautière (scénario), Renaud Dillies (dessin). Editions Dargaud, 56 ...

    Pierre Paquet, une vie qui ne manque pas de chien

    PDM, Paquet de merde, Pierre Paquet (scénario), Jésus Alonso Iglesias (dessin). Editions Paquet, 208 ...

    Sur la route… de l’horreur

    Severed, destins mutilés, Scott Snyder, Scott Tuft, Attila Futaki, éditions Urban Comics (coll. Indies), ...