Daytripper, un très beau voyage au bout de la vie

    Daytripper, au jour le jour, Fábio Moon, Gabriel Bá, Urban Comics, 243 pages, 22,50 euros.

    Quand tu accepteras qu’un jour, tu mourras… tu profiteras vraiment de la vie… C’est ça le grand secret, c’est ça le miracle“. Et c’est aussi le coeur de ce magnifique ouvrage venu du Brésil. La mort, le héros de Daytripper la fréquente au quotidien. Aspirant écrivain, mais écrasé par le poids de son père, il est chargé de la rubrique nécrologique d’un grand journal de Sao Paulo. De toutes ces existences ramassées en quelques lignes, ce roman graphique va vite se recentrer sur celle de Bras Oliva de Domingo, le rédacteur.

    Chaque chapitre du livre évoque ainsi un épisode important de sa vie, épisode qui s’achève, à chaque fois, par la mort du héros – conclue par une petite nécro adaptée. Matière à réflexion sur la question existentielle que résume Cyril Pedrosa dans sa préface : “Qu’aura été ma vie si elle s’arrêtait aujourd’hui“.
    Le chapitre suivant – le plus souvent dans un ordre chronologique, mais pas toujours – reprend à un autre stade de la vie de Bras, comme si de rien n’était, ponctué de rencontres décisives, de ses joies, de ses peines.

    Si les deux frères jumeaux, qui se cachent derrière ces pseudonymes de Bá et Moon, ont fait leurs armes dans le Comics US, ce roman graphique envoûtant, baigne plutôt dans le réalisme poétique sud américain. Malgré sa construction atypique – ou justement grâce à ce découpage en flash-back et retours, le personnage en devient de plus en plus attachant, tout comme le récit prend de la densité et de la cohérence. C’est bien le parcours d’une vie que l’on suit. Avant un ultime chapitre, onirique qui fusionne et synthétise l’essence même des épisodes, réels ou fantasmés, de Bras.

    Au-delà de la force et de l’intelligence du récit, de sa construction littéraire et psychologique, Daytripper séduit aussi par son style graphique. un trait réaliste et coloré, mêlant aquarelles et plume, qui donne vie à des personnages particulièrement expressifs et séduisants.

    Un livre assez unique et très touchant, qui a déjà reçu l’Eisner Award du Meilleur Album 2011 et qui mérite une même reconnaissance de ce côté de l’Atlantique. Occasion, aussi, de saluer, la qualité de la collection Vertigo, chez Urban Comics, dont on avait déjà salué la première sortie et dont on devrait reparler bientôt.

    totalement ancré dans la culture et la vie brésilienne, mais universel dans son message. Pour moi, incontestablement, un des ouvrages majeurs de cette année 2012. Un très bon trip à faire.

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Deathtopia, t’as de beaux yeux, tu sais (et pas que)

    Deathtopia, tome 1, Yoshinobu Yamada (scénario et dessin). Editions Soleil – Manga, 192 pages, ...

    Mickey horriblement séduisant

    Horrifikland, une terrifiante aventure de Mickey Mouse, Lewis Trondheim (scénario), Alexis Nesme (dessin). Edition ...

    Aux Amériques

    [media id=27 width=320 height=240] Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    Largo Winch repart sous une bonne étoile

    Largo Winch, tome 21: l’étoile du matin, Eric Giacometti (scénario), Philippe Francq (dessin). Editions ...

    Johnny Red avec les têtes brûlées soviétiques

    Johnny Red, tome 2: le diable rouge, Tom Tully (scénario), Joe Colquhoun (dessin). Editions ...

    Bon anniversaire Franquin, en noir et toujours haut en couleur

    Franquin, il était une fois les idées noires, dirigé par Gérard Viry-Babel, éditions Fluide ...