De Gaulle avant le Général

    de Gaulle_couvCharles de Gaulle, tome 1 : 1916-1921, le prisonnier, Jean-Yves Le Naour (scénario), Claude Plumail (dessin). Editions Grand Angle / Bamboo, 56 pages, 13,90 euros.

    Si Napoléon perçait sous Bonaparte, l’homme de l’appel du 18 juin résistait déjà durant la Première Guerre mondiale

    L’historien Jean-Yves Le Naour, associé au dessinateur Claude Plumail (à qui l’on doit déjà  la vision dépoussiérée de tout mythe des Taxis de la Marne), fait débuter cette série biographique sur la vie du général de Gaulle à Verdun, en 1916. Alors jeune capitaine, il est blessé et capturé par l’ennemi. Début d’une tranche de vie qui va le voir multiplier les tentatives d’évasion. A Ingolstadt, en novembre 1916, il parvient à se faire admettre à l’infirmerie, à l’extérieur de la forteresse pour une fausse jaunisse et à s’enfuir. Mais il est rattrapé au bout d’une semaine. A Kronach, en octobre 1917, c’est à l’aide de draps noués que le groupe de prisonniers se fait la belle. Il tiendra cette fois dix jours. A Rosenberg, quelques temps après, il se déguise en civil et se grime d’une fausse moustache. Mais il est arrêté à la gare alors qu’il s’apprête à prendre le train pour les Pays-Bas. Transféré ensuite au camp de Wülzburg, il en sort, le 10 juin 1918, par la porte accompagné d’un camarade costumé en uniforme allemand… et se fait arrêter dès le lendemain en ville. Le 8 juillet 1918, il se cache dans un panier de linge sale, mais se fait rapidement repérer. La suite sera plus heureuse…

    C’est une partie de la vie passablement méconnue de la vie du général de Gaulle à laquelle s’attache ce premier album, de ses mille jours de captivité à partir du printemps 1916, jusqu’à la campagne de Pologne face à l’armée rouge et à sa rencontre avec Yvonne, qu’il épouse en 1921.
    Ici, le futur chef de la France libre apparaît comme un héros romantique (un brin hautain avec ses allures aristocratiques) qui manifeste déjà un sacré caractère et une indéniable aspiration à la liberté.
    Au fil du récit, très vif, Jean-Yves Le Naour ajoute, de ci, de là, quelques clins d’oeil, comme de faire prononcer au futur chef d’Etat un cinglant “la réconciliation franco-allemande ? plutôt mourir“, ou d’entendre un geôlier allemand soupirer que l’envoi au cachot du capitaine récidiviste met fin à “la chienlit“. On croise aussi, dans la première prison le futur maréchal soviétique Toukhachevski  ou le futur journaliste du Monde Rémy Roure. Et en quelques cases, le récit parvient bien à suggérer les éléments de caractère de Charles de Gaulle – ainsi de sa vision stratégique moderne de la guerre lors de la campagne de Pologne.

    Si le dessin, ligne claire, de Claude Plumail n’est pas toujours à la hauteur, ce premier volume se lit avec facilité et plaisir, comme un vrai roman d’aventures. Ou un roman d’aventures vraies.

    de gaulle_planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Chaos debout à Kinshasa : retour réussi sur le “combat du siècle”

    Chaos debout à Kinshasa, Thierry Bellefroid (scénario), Barly Baruti (dessin). Editions Glénat, Collection « hors ...

    Re-naissance du Chat du rabbin

    Le chat du rabbin, tome 6: tu n’auras pas d’autre dieu que moi, Joan ...

    Une peur qui ne laisse pas de glace

    La peur géante, tome 1: la révolte des océans, Denis Lapière (scénario), Mathieu Reynès ...

    Un vrai poison de jeune fille

    Violette Nozière, Eddy Simon (scénario), Camille Benyamina (dessin). Editions Casterman, 96 pages, 20 euros. ...

    Vus au Louvre

    La traversée du Louvre, David Prudhomme, éditions Futuropolis – Musée du Louvre, 80 pages, ...