De gentilles chinoiseries

    Ling Ling : le bureau des rumeurs, Escaich, N’Guessan, éditions Bamboo, 48 pages, 13,90 euros.

    Connaissez-vous Ling Ling ? Si vous avez lu Le Bureau des rumeurs, oui. Sinon, ne vous méprenez pas, cette jeune fille frêle est une insoumise devenue reine des arts martiaux grâce à l’enseignement que lui a prodigué durant cinq ans un vieux maître, stéréotype du sage qui sait et transmet son savoir. Dès lors, avec Ling Ling, qui a grandi et part à l’aventure, ça déménage !

    Aussi, elle ne va pas être déçue ! Ses rencontres ne sont pas toutes sympathiques. En particulier le dénommé Muh-Fleu (jeu de mots : mufle, vous saississez ? On sait s’amuser en Chine !) dont la tâche est de recruter, ou plus véritablement d’enlever, de jolies jeunes femmes pour nourrir le harem (ici on dit gynécée) de l’empereur. Sympa non ? Parce que bien sûr, Ling Ling, mais aussi Kaa-Nhon (encore un jeu de mots ! Canon, ben oui, la fille, c’est dire…) sont faites prisonnières. Enfin faites… Ce n’est heureusement pas aussi simple que cela. Car derrière, il y a une intrigue, forcément. Avec pas mal de bagarres où les qualités de combattante de Ling-Ling sont donc bien utiles. En l’espèce, ce sale Muh-Fleu en prend plein la gueule. Bien fait !

    Tout cela pour en arriver au fameux « Bureau des rumeurs », point d’arrivée de l’album aux gentilles chinoiseries après moult péripéties et certainement le point de départ de la suite déjà annoncée.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Le Suaire : quand la religion n’est pas de bonne foi

    Le Suaire, premier tome: Lirey, 1357, Gérard Mordillat et Jérôme Prieur (scénario), Eric Liberge ...

    Grand Orient… grandement désorienté par les franc-maçons

     Grand Orient, Jérôme Denis (scénario), Alexandre Franc (dessin et couleurs). Editions Soleil, 124 pages, ...

    Jolie petite tranche de vie

    Un temps de Toussaint, Angelo Zamparutti (scénario), Pascal Rabaté (dessin). Editions Futuropolis, 24 pages, ...

    Déshonoré de Balzac

    Abymes, tome 1, Valérie Mangin, Griffo, éditions Dupuis (coll. Aire libre), 56 pages, 15,50 ...

    L’assassinat élevé au rang des beaux arts

    Moi assassin, Antonio Altarriba (scénario), Keko (dessin). Editions Denoël Graphic, 136 pages, 19,90 euros. ...

    Vincent Rossi, la trajectoire d’un futur grand pilote français

    Trajectoires, tome 1 : Deux tours d’horloge. Roger Seiters, Johannes Roussel. Editions Glénat, collection ...