Déraison sociale

    Revanche, tome 2: Raison sociale, Nicolas Pothier (scénario), Jean-Christophe Chauzy, éditions Treize étrange / Glénat, 48 pages, 13,90 euros.

    Au printemps 2012, Revanche était apparu comme une sorte d’ovni jubilatoire, avec son “super-héros social” défendant la chômeuse et le licencié et châtiant les patrons voyous, version hexagonale et (à peine cryptée) de Superman, caché sous l’identité d’un conseiller de la patronne des patrons. Aujourd’hui, Thomas Revanche est de retour, pour une nouvelle série d’histoires courtes, s’attaquant à un producteur véreux, au gérant vieillissant d’une affaire de prothèses mammaires frelatées, à un entrepreneur de BTP louche ou à un flic harceleur. Occasion, également, d’en découvrir un peu plus sur les motivations et l’histoire personnelle du héros et commet un ex-journaliste de PQR est devenu “teigneux”…

    Surprise mise à part, c’est toujours avec plaisir que l’on retrouve Revanche. Mais si le trait de Chauzy est toujours aussi vif et énergique, le ton a changé. Ce deuxième tome est nettement moins drôle et sarcastique. Plus ambitieux aussi, narrativement, puisque l’ensemble des récits se répond, à travers l’enquête autour de la disparition du fabricant de prothèses. Plus sérieux, donc. Lle fond de l’air était plus à la révolte sauvage qu’à l’ironie facile. Mais cette évolution, si elle ne fait rien perdre à la causticité des récits, atténue la singularité de l’entreprise.  Comme s’il n’y avait plus de quoi rire. Ce qui est quand même dommage. A tous points de vue.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Chronique d’une liquidation pas si ordinaire

    Johnson m’a tuer, Louis Theillier, éditions Futuropolis, 96 pages, 18 euros. Avant, les conflits ...

    Zaï, Zaï, Zaï, Zaï : délire de fuite

    Zaï zaï zaï zaï, Fabcaro. Editions 6 pieds sous terre, 72 pages, 13 euros. ...

    Ekhö à l’heure du thé à Londres

    Ekhö monde-miroir, tome 7: Swinging London, Christophe Arleston (scénario), Alessandro Barbucci (dessin). Editions Soleil, ...

    Le Walhalla à Thor et à travers

    Walhalla, tome 1 : Terre d’écueils, Nicolas Pothier, Marc Lechuga, éditions Glénat, Coll. Treize ...

    Johnny Red avec les têtes brûlées soviétiques

    Johnny Red, tome 2: le diable rouge, Tom Tully (scénario), Joe Colquhoun (dessin). Editions ...

    Une expérience guère protocolaire et un thriller qui décolle bien

    Le protocole Pélican, t.1, de Richard Marazano, Jean-Michel Ponzio, éditions Dargaud,60 pages, 13, 95 ...