Dernier envol des papillons de nuit du Réseau Bombyce

    LE RESEAU BOMBYCE, t.3 : Stigmates, de Cecil, ed.Humanoïdes associés, 48 p., 12,90 euros.

    On se doutait qu’à force de s’approcher de la lumière de la révélation des mystères évoqués jusqu’ici, les deux papillons de nuit du réseau Bombyce allaient se brûler les ailes.

    C’est chose faite dans cette ultime épisode de la trilogie où, dans une ville de Bordeaux ambiance Belle Epoque, deux monte-en-l’air défient la police grâce à leur réseau de fils tendus au-dessus de la mégalopole. D’autres fils, ceux de l’intrigue, qui s’étaient déployés autour de flash-back volontairement sybillins se dénoueront aussi ici, dans une surrenchère de violence et de coups fourrés. Ce qui n’est désormais plus une surprise pour une histoire débutée avec des bobines particulièrement hard de snuf movies dévoilant les déviances d’une bande de notables particulièrement malfaisants !

    Huit ans donc après la parution de Monsieur Lune, le tome 2 (et onze après le lancement), ce troisième tome du Réseau Bombyce arrive enfin, apportant réponses aux énigmes et règlements de comptes laissés en suspens. Avec son petit lot de confusions, vu le temps passé depuis le précédent. Pour l’occasion, les Humanoïdes associés  ont aussi sorti un coffret rassemblant les trois épisodes, ce qui (au-delà de l’aspect financier et de la place pour ceux qui avaient déjà acquis les deux tomes d’avant) est une judicieuse manière d’entrer dans l’aventure. Et Cecil donne une longue interview décryptant ce dernier album sur le site Scenario.com.

    Graphiquement, l’ambiance rétro mise en scène par Cecil se déploie en tout cas toujours avec majesté (quoique dans des teintes trop sombres pour totalement séduire) et un trait séduisant. Côté scénario, c’est Cecil tout seul qui s’y colle, après s’être fait aider par Eric Corbeyran – autre Bordelais notoire. Et il s’en sort fort honorablement.

    Le final s’avère particulièrement éprouvant et dramatique, voire mélodramatique, mais bien dans le ton de cette série steampunk qui aura su conserver son style et son originalité jusqu’au bout.

    Une soirée spéciale au Cirque Jules-Verne d’Amiens

    Les Amiénois bénéficieront en plus d’une petite apothéose personnelle, à travers une soirée exceptionnelle concoctée par l’association On a marché sur la bulle,  dans le cadre de ses “Bulles du lundi”. Cela aura lieu le 31 janvier au Cirque municipal Jules-Verne (au look bien en phase avec la série). Avec au programme, un débat-rencontre avec Cecil et la découverte des coulisses du spectacle Epicycle, directement inspiré de l’univers du réseau Bombyce.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Miss camping

    Mistinguette, tome 2 : baisers et coquillages, de Greg Tessier et Amandine, éditions Jungle, ...

    La France libre de Londres à l’Afrique

    Une génération française, tome 4: Ici Londres, Thierry Gloris (scénario), Eduardo Ocana (dessin). Editions ...

    Suivez le guide… pour une traversée de Paris en bande dessinée

    Guide de Paris en bandes dessinées, collectif. Editions Petit à Petit, 192 pages, 19,90 ...

    Des semi-elfes à moitité convaincants

    Elfes, tome 4: l’élu des semi-elfes, Eric Corbeyran (scénario), Jean-Paul Bordier (dessin), éditions Soleil, ...

    Cucu pas cucul !

    Cucu la praline n’a pas froid aux yeux, Fanny Joly (texte) Ronan Badel (illustration). ...

    On se met en quatre pour la Saint-Valentin

    Sacrifions à la tradition avec un petit florilège d’albums relativement récents sur l’amour, les ...