Des bleus à l’âme en terre rouge

    N’embrassez pas qui vous voulez, Marzena Sowa et Sandrine Revel. Editions Dupuis, 152 pages, 20,50 euros.

    Alors que la salle  de cinéma est plongée dans l’obscurité, Viktor se penche vers sa petite voisine pour lui donner un bisou. Un geste que la belle réprouve ! Elle le fait savoir au garçon – et à toute la classe – en poussant un grand cri.  Dans n’importe quelle école primaire de France, ce jeu d’action-réaction, ferait naître des ricanements et des gloussements chez les spectateurs. Mais pas ici ! Nous sommes derrière le Rideau de fer et on ne badine pas avec la morale, surtout quand le film projeté montre la gloire et la grandeur de Joseph  Djougachvili alias Staline.  Il n’est pas bien d’avoir ce genre d’attitude quand le Petit père des peuples est devant vous. L’institutrice  le fera savoir au jeune écervelé qui (lui surtout) devrait se montrer exemplaire, son père n’étant pas exactement un modèle de citoyenneté…

    Partant d’un fait banal totalement anodin Marzena Sowa nous ramène dans un univers totalitaire et déshumanisé où, sous prétexte de faire le bonheur du peuple, on le prive des plus élémentaires libertés. Entre bourrage de crâne et paranoïa, c’est un monde obsédé par le contrôle de  tous et la surveillance de chaque instant qui nous est présenté de la façon la plus pernicieuse qui soit, celle de la poésie qui se dégage de cet ouvrage. Fragiles et tendres les jeunes protagonistes de cette histoire portent en eux une lumière véritable.

    Un ouvrage dont le style et la tonalité sort nettement des productions habituelles des éditions Dupuis

    Sous l’aspect de la fable et du petit bonheur Marzena Sowa et Sandrine Revel dressent un réquisitoire implacable qui ne vise le monde communiste mais pas que lui, tous les pays où un enfant souffre sont visés. « Poète, vos papiers »… chantait Léo Ferré. Nous y sommes maintenant, comment agir ?

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Kris et ses dessinateurs publient leurs mémoires de guerre

    Notre mère la guerre, chroniques, Kris (scénario), Maël, Vincent Bailly, Damien Cuvillier, Edith, Hardoc, ...

    Le djihad en double appel

    L’appel, Laurent Galandon (scénario), Dominique Mermoux (scénario). Editions Glénat, 128 pages, 17,50 euros. Le ...

    Zlatan, royal

    Zlatan Style: tome 3: pays de m… (censuré), Daniel Fernandes, Edmond Tourriol, Ben KG, ...

    Double jeu dans le Belfast de la guerre

    Mon traître, Pierre Alary, d’après le roman de Sorj Chalandon. Editions Rue de Sèvres, ...

    Rouge baiser

    Kamarades, tome 1: la fin des Romanov, Benoît Abtey et Jean-Baptiste Dusséaux (scénario), Mayalen ...

    Verdun, parce que je le Vaux bien

    Verdun, tome 2: L’agonie du fort de Vaux, Jean-Yves Le Naour (scénario), Marko et ...