Des semi-elfes à moitité convaincants

    Elfes, tome 4: l’élu des semi-elfes, Eric Corbeyran (scénario), Jean-Paul Bordier (dessin), éditions Soleil, 56 pages, 14,50 euros.

    L’immersion dans le pays d’Arran se poursuit, à rythme rapide. Trois mois à peine après la découverte des “elfes blancs“, de haute lignée et préservant leur pureté sur leur archipel préservé, c’est l’autre extrême de la race elfique qui se dévoile ici : les “semi-elfes”, nés d’une union méprisée entre un elfe et un humain, ces “bâtards” sont détestés et persécutés par les races pures. Mais une légende affirme qu’un élu saura les rassembler et les emmener vers leur terre promise. Cet élu pourrait bien être Nah-Thaal, qui se révèle dans la révolte de la mine où il est assigné. Début d’une épopée, contée ici par le premier de ses compagnons, qui connaîtra encore – c’est la marque de cette série – ses faux semblants et retournements surprise.

    Avec la présence du scénariste aguerri Eric Corbeyran, on pouvait s’attendre à franchir un nouveau pallier, dans une “série-concept” de très bonne qualité. Ce n’est pas vraiment le cas. Feintant avec les rituels du genre, privilégiant la voie de la négociation et du compromis à celle de la bonne grosse baston épique, le scénariste des Stryges surprend certes avec sa fantasy non-héroïque. Mais le refus du côté mythologique – qui faisait l’épaisseur des volumes précédents – ainsi que la multiplication des personnages et intrigues secondaires affaiblit l’histoire. Si elle se boucle bien, celle-ci s’avère trop tempérée pour déclencher l’enthousiasme. Et ce malgré un dessin énergique de Jean-Paul Bordier, notamment lors des quelques planches de bataille.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Bonjour “Vietnam”

    Vietnam, tome 1: la voie du bouddha, Frédéric Brrémaud (scénario), Chico Pacheco (dessin). Editions ...

    L’art de Gibrat dans un beau livre

     Gibrat, l’hiver en été, art-book de Jean-Pierre Gibrat. Editions Daniel Maghen, 175 pages, 39 ...

    Le retour de Zombillénium ne manque pas d’air

    Zombillénium, tome 4: la fille de l’air, Arthur de Pins. Editions Dupuis, 48 pages, ...

    Encore de bonnes histoires venues de Fairyland

    I hate fairyland, tome 3 : la ballade de l’amère sucette, Skottie Young (et ...

    La terrible beauté de Tchernobyl

    Un printemps à Tchernobyl, Emmanuel Lepage. Editions Futuropolis, 168 pages, 24,50 euros. Au printemps ...