Un beau clair de lune mécanique

    Descender, tome 2: Lune mécanique, Jeff Lemire (scénario), Dustin Nguyen (dessin). Editions Urban comics, 116 pages, 14 euros.

    Le premier tome de Descender fut une belle surprise de l’an passé, avec son ambiance de space opera mêlant des thématiques sociales et philosophiques, porté par un dessin surprenant de beauté, avec des aquarelles et un trait au crayon a priori antinomique avec l’ambiance de la saga. Mais qui, justement, renforçait la singularité de ce récit touchant et fort. Le deuxième tome ne dément pas ces qualités.

    Le cadre posé, l’aventure peut pleinement se déployer. D’autant que le volume précédent avait déjà eu son lot de rebondissements. Capturés par une équipe de liquidateurs, le capitaine Telsa, l’agent Tullis, le Dr Quon (qui s’était révélé être un imposteur) et le petit robot Tim-21 se retrouvent aux mains du “Programme”, la résistance robotique dirigée par le robot Psius et son fils… Tim-22, copie conforme du jeune robot de compagnie. Et ce n’est pas la seule surprise en matière de filiation puisqu’apparaît également dans ce nouvel épisode un chasseur de primes et de droïdes qui n’est autre qu’Andy, le “grand frère” humain de Tim-21. Pendant ce temps, Foreur et Bandit, les amis robots de Tim-21 sont abandonnés sur la planète Gnish, réduits à combattre dans une arène pour sauver leur peau (enfin, façon de parler). Et Tim-21 paraît bien être l’élément essentiel pour la revanche des robots…

    A la manière de Saga, autre splendide space opera du moment, de nouvelles créatures extraterrestres et des planètes étranges apparaissent, comme Phages la spectrale à la sombre beauté poétique ou la lune mécanique – qui donne le titre à ce deuxième volet – refuge de la Résistance robotique. L’histoire connaît elle aussi de nouvelles ramifications, avec des récits parallèles, bien menés, entre la quête d’Andy pour retrouver son “petit frère”, les manigances en cours sur la Lune mécanique et la prise de conscience par le CGU de l’importance du robot-enfant.
    Le dessin de Dustin Nguyen est, pour sa part, toujours aussi beau, avec ses couleurs directes et ses aquarelles posées sur un papier granuleux qui crée une ambiance douce et évaporée, en parfait décalage avec l’univers bio-mécanique ambiant mais en lui apportant justement une belle singularité. De quoi densifiant encore ce récit sensible et envoûtant, comme un Star Wars peuplé des robots d’Isaac Asimov et avec un supplément d’âme.

    Une série enthousiasmante qui porte bien haut les valeurs de la science fiction.

    Prochain épisode attendu pour début juin 2017.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Des Kamarades portés par le souffle de l’Histoire

    Kamarades, tome 2: tuez-les tous ! Benoît Abtey et Jean-Baptiste Dusséaux (scénario), Mayalen Goust ...

    Ornithomaniacs, drôle d’oiseau

    Ornithomaniacs, Daria Schmitt. Editions Casterman, 104 pages, 25 euros. Niniche est une jeune fille ...

    Un sacré Choc

    Choc, les fantômes de Knightgrave, tome 1, Stéphane Colman (scénario), Eric Maltaite (dessin). Editions ...

    De la Suite dans les idées

    La suite de Skolem, tome 1: Apparitions, Marek (dessin), Jean-François Kierzkowski (scénario). Editions Pirates, ...

    Aux Amériques

    [media id=27 width=320 height=240] Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !