Didier Deschamps et l’Equipe de France: but atteint !

    Deschamps 1er_couvDeschamps 1er, Roi des Bleus, Faro. Editions Jungle, 56 pages, 12,95 €.

    Adapter en bande dessinée un personnage ou un événement sportif de renom ? Avec le temps, l’exercice s’est généralisé. Mais pas toujours avec succès. Tel l’inénarrable Il faut shooter Domenech ! en 2010.
    La sortie de Deschamps 1er, Roi des bleus s’annonçait donc délicate… Rien que la naïveté du titre de l’album, déjà, inquiétait… Sauf que l’auteur, Faro, a parfaitement justifié le sous-titre (« dans les coulisses de l’équipe de France ») en suivant d’entrée scrupuleusement l’histoire des Bleus sous Deschamps. C’est-à-dire depuis la nomination de « Dédé », de son refus initial à son acceptation une semaine plus tard, à la place de son ex-ami, Laurent Blanc, subtilement égratigné aux moments opportuns.

    Alors certes, il n’y a pas de quoi se tordre de rire à chaque page. Certes, c’est finalement sans surprise. Certes le dessin du Niçois Faro (de son vrai nom Christophe Faraut), proche de la caricature, n’apparaît pas comme une évidence pour une bande dessinée, même si l’illustrateur majeur du célèbre almanach Vermot n’en est pas à son coup d’essai (son éclectisme lui a valu notamment de sortir deux tomes d’une BD consacrée à François Hollande (Moi président, ma vie quotidienne à l’Élysée). Certes, certes, certes…

    Deschamps 1er_casePourtant, au final, ce Deschamps 1er est une véritable réussite ! Un plaisir de lecture et d’observation. Un vrai bon moment. Tous les personnages dépeints, et ils sont nombreux, sont particulièrement « exacts ». Notamment les récurrents. Deschamps bien sûr, mais aussi l’intello Lloris ou l’idiot de service (devinez qui ?), en passant par quelques nocifs de type Nasri. Une mention spéciale pour Noël Le Graët, omniprésent et affublé du rôle de «serial looser» puisque Faro rappelle subtilement toutes les causes soutenues par le président de la FFF pour autant d’échecs. Le Graët, c’est en effet l’homme qui a pesé de tout son poids pour maintenir en son temps Domenech, tout en repoussant préalablement la candidature de Deschamps (!), qui a voté Blatter, qui a juré fidélité à Platini, qui a fait campagne pour Benzema…

    A ce titre, la BD distrayante dépasse, là, largement sa fonction et nous fait un instant réfléchir sur la capacité de Le Graët à garder son pouvoir tout en misant systématiquement sur le mauvais cheval. Tout un art…

    En vérité, le dessinateur de L’Equipe et de France football démontre la finesse de ses connaissances footballistiques à travers une multitude de détails qui échapperont peut-être au profane, plus sûrement ravi de retrouver des têtes connues pour animer un récit parfaitement documenté, mais qui enchanteront les spécialistes. Il manque juste la non-sélection de Karim Benzema pour conclure l’affaire, étant entendu que cet album a été édité avant que la sanction définitive ne soit tombée. Cela altère un peu la conclusion de l’album, qui est néanmoins une belle surprise au milieu des premières productions éditoriales relatives à l’Euro 2016.
    Deschamps 1er_planche

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Un grand Livre

    Le livre, Nicolas Arispe. Editions Le Tripode, 80 pages, 16 euros. Sortie le 11 ...

    Goossens passionnément

    Passions, Daniel Goossens. Editions Fluide glacial, 48 pages, 14 euros. Sacré comique (son précédent ...

    L’Argentine, de mal en vampires

    La Crampe, Angel Mosquito. Editions Rackham, 80 pages, 17 euros. Pas facile de survivre ...

    Drames algériens

    Le silence de Lounès, Baru (scénario), Pierre Place (dessin), éditions Casterman, 136 pages, 18 ...

    Une BD pour se faire mousser

    Les fondus de la bière, Hervé Richez et Christophe Cazenove (scénario), Stédo (dessin). Editions ...