Docks en stock, le visage exhumé de Jules Durand

    Les docks assassinés, l’affaire Jules Durand, Roger Martin (texte), Mako (dessin). Editions de l’Atelier, 176 pages, 16 euros.

    En ce 1er mai, devenu la date anniversaire de la fête des travailleurs (et pas “du travail”, sauf retour au pouvoir d’un émule du Maréchal Pétain), petit clin d’oeil à un ouvrage illustré paru dernièrement: Les Docks assassinés.

    Le 1er mai est devenu “journée de lutte à travers le monde” en 1889, sur décision du congrès de la la Première internationale, en hommage à la manifestation des syndicats américains, le  samedi 1er mai 1886, à Chicago, qui avait été durement réprimée.
    C’est aussi d’une forme de répression syndicale que traite l’ouvrage de Roger Martin et Mako, celle d’un syndicaliste du port du Havre, Jules Durand, injustement accusé du meurtre d’un contremaître “jaune”, en 1910, en plein mouvement de grève des charbonniers, afin de casser le mouvement social. Condamné à mort, Durand verra sa peine réduite – suite à un mouvement de solidarité national, dans la rue et à l’Assemblée, voire même au-delà des frontières françaises. mais il aura sombré dans la folie pendant son emprisonnement…

    C’est donc à l’Institut CGT d’histoire sociale de Seine-Maritime, à son président Jacky Maussion et au syndicat des dockers du Havre que l’on doit cet ouvrage atypique : un récit romancé de l’affaire Jules Durand, traité comme un “roman noir” à travers la vision du commissaire qui a mené l’enquête. Et, autre singularité, le choix d’associer au romancier un illustrateur. En l’occurrence Mako.

    Au-delà du beau dessin à l’aquarelle de couverture, le partenaire de Didier Daenninckx sur plusieurs albums  ponctue donc le texte de Roger Martin, zoomant sur un détail (les immenses grues du port, le bureau du patron de la compagnie maritime, l’arme du crime) ou restituant une ambiance (le procès, les manifs de soutien à Jules Durand) à travers des images pleine page, en noir et blanc à l’encre de Chine, encadrées d’un gros filet noir. Et ce jusqu’à un dessin saisissant de Jules Durand, victime et bouc-émissaire d’une justice de classe. Et doublement victime, puisque le fracas de la Première Guerre mondiale a plongé dans l’oubli cette erreur judiciaire et manipulation sociale. Et du souvenir de Jules Durand ne demeure qu’un boulevard au Havre, dont le nom ne dit plus grand chose à grand monde.

    Après d’autre, dans un style attractif et prenant, ce livre participe à rompre cet oubli.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Un méchant au charme goûteux

    Un homme de goût, tome 1, El Diablo (scénario), Cha (dessin). Editions Ankama, coll. ...

    Valérian et Laureline ressurgissent de l’espace-temps pour accompagner Luc Besson

    Valérian, l’intégrale volume 1, Pierre Christin (scénario), Jean-Claude Mezières (dessin). Editions Dargaud, 160 pages, ...

    Le second souffle du Wendigo

    Le Souffle du Wendigo, de Mathieu  Missoffe et Charlie Adlard, ed. Soleil, 48 pages, ...

    RIP Roger, fameux cosmique troupier

    Cosmik Roger & les femme, tome 7, Julien & Mo / CDM, éditions Fluide ...

    Quatre couleurs et de belles sensations

    Quatre couleurs, Blaise Guinin, éditions Vraoum, 144 pages, 16 euros. Qui n’a pas griffonné ...

    Les Tuniques bleues sans rancune

    Les tuniques bleues, tome 56: Dent pour dent, Willy Lambil, Raoul Cauvin, éditions Dupuis, ...