Le silence de Lounès, Baru (scénario), Pierre Place (dessin), éditions Casterman, 136 pages, 18 euros.

    Les plaies de la Guerre d’Algérie n’ont pas fini de suppurer dans les mémoires partagées, de part et d’autre de la Méditerranée. Une mémoire faite de bruyantes vociférations et d’un silence tout aussi assourdissants, lourd de non-dits et de traumatismes enfouis. C’est tout ce matériau qu’utilise Baru dans ce roman graphique choc, navigant entre hier et aujourd’hui, entre la Bretagne et l’Algérie, à travers le destin croisé de deux potes, Gianni et Nouredine, et de leurs familles, qui se sont découverts, tout jeunes, par le hasard de l’Histoire, quand la famille du second a débarqué à Saint-Nazaire, à la fin des années 50, et a été accueilli par le père du premier, délégué cégétiste aux chantiers navals. Deux amis d’enfance ayant suivi la voie professionnelle de leurs pères, et un travail d’ouvrier menacé par la dégringolade de la construction navale. A la crise économique et à la grève dure qu’elle enclenche sur leur chantier s’ajoutera, pour Nouredine, une radicalisation sociale, nourri d’un fort ressentiment familial, qui l’entraînera à effectuer le trajet inverse à celui de son père : de la Loire-Atlantique jusqu’à Alger, où Gianni tentera de le retrouver, avant une issue fatale…

    Toujours ancré dans ce milieu ouvrier qu’il décrit si bien depuis ses débuts, Baru brosse ici une nouvelle fresque sociale, à la fois pleine de fureur (les pages sur les affrontements entre salariés et gendarmes mobiles sur les docks ou des combats en Algérie sont magistrales) et de délicatesse, dans la description des personnages et de leur drame intime, comme celui de Lounès, le père de Nouredine, mutique et dans l’impossibilité de transmettre à son fils la tragédie, politique et personnelle, qu’il a vécu. Sans manichéisme, la construction du récit est tout aussi impressionnante, multipliant avec fluidité les flash-backs. Et, dernier élément de réussite, le néophyte Pierre Place apporte dans son dessin toute la vigueur et l’énergie nécessaire à l’histoire. Décapant à plus d’un titre et sonnant très vrai, sur la réalité de la crise sociale contemporaine, la “sale guerre” d’Algérie mais aussi les zones d’ombres de la prise du pouvoir du FLN, la force de l’amitié ou l’incommunicabilité entre un père et son fils.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    La fin d’une saga complètement démoniaque

    Demon, tome 4, Jason Shiga. Editions Cambourakis, 192 pages, 22 euros. Demon, integrale. Jason ...

    Les femmes ont la main

    [media id=19 width=320 height=240] Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    Partie de chasse à Pripyat

    Les chiens de Pripyat, tome 1: Saint-Christophe, Aurélien Ducoudray (scénario), Christophe Alliel (dessin). Editions ...

    Des histoires à se mordre la queue

    Histoire imaginaire sans queue ni tête, Yulia Horst (texte), Daria Rychkova (illustration). Editions Actes ...

    Hägar ne perd toujours pas le nord et gagne du volume

    Hägar Dünor : Tome 1, Dik Browne. Editions Urban comics, coll.Urban Strips, 232 pages, ...