Du bon temps avec Cyann

    Le cycle de Cyann, tome 5 : les couloirs de l’entretemps. François Bourgeon, Claude Lacroix. Editions 12 Bis, 68 pages, 15 euros.

    Vingt-deux ans déjà que Cyann a fait son apparition dans le monde de la bande dessinée. Et cinq ans qu’on n’avait plus de nouvelles de la jolie héroïne de François Bourgeon et Claude Lacroix. Certes, pour cette adepte des portes temporelles, le temps est une donnée particulièrement relative. C’est cependant moins vrai pour le lecteur. Et il n’est pas superflu, avant de se plonger dans ce cinquième tome et pour en profiter pleinement, d’aller rejeter un oeil sur les albums précédents, ou au moins dans la Clé des confins, l’almanach de cet univers de SF foisonnant. C’est d’autant plus utile qu’après un troisième et un quatrième albums autonomes, sur Aldaal et Marcade, ces Couloirs de l’entretemps ramènent là où tout avait commencé, sur la planète Olh, que Cyann retrouve dix ans après les aventures de la sOurce et la sOnde – sauf que pour elle, deux ans seulement se sont écoulés…

    Après bien des péripéties sur les planètes extérieures, elle revient sauver sa soeur, Azurée, placée en résidence surveillée. Une liberté qui ne durera pas longtemps, tandis que Cyann s’apprête à affronter son adversaire Akhmar…

    Passé chez un nouvel éditeur, 12 Bis, cet avant-dernier album des aventures de Cyann y gagne deux centimètres en grandeur. Le récit gagne également en profondeur, avec une héroïne désormais aguerrie par ses multiples aventures. Et une fois remis en phase avec les épisodes précédents, on replonge avec plaisir dans l’univers de Bourgeon et sa science-fiction étonnamment cohérente et d’une grande richesse visuelle – on appréciera particulièrement ici, les “légions fantômes”, à la poésie tragique, éternellement prisonniers des portes temporelles. De quoi prolonger cette saga majeure de la SF et d’attendre – pas trop longtemps, assure cette fois l’auteur – la fin de de ce diptyque qui devrait aussi marquer le point final aux aventures de cette belle héroïne.

     

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Bienvenue en Enfers, dans le Reste du monde

     Le reste du monde, tome 4: les enfers, Jean-Christophe Chauzy. Editions Casterman, 128 pages, ...

    Apétissant âppat

    Shi Xiu, Reine des pirates, tome 3 : l’Appât, Nicolas Meylaender, Wu Qing Song, ...

    Borb, une vie à la rue

    Borb, Jason Little. Aaarg éditions, 98 pages, 12,50 euros. Clodo, crevard, épave, hobo, mendiant, ...

    Le château des étoiles passe au rouge

    Le château des étoiles, tome 3: Les chevaliers de Mars, Alex Alice. Editions Rue ...

    Le futur recomposé de Fabrice Neaud s’approfondit

    Nu-Men, tome 2 : Quanticafrique, Fabrice Neaud, éditions Soleil (coll. Quadrants),  48 pages, 13,95 ...

    Mortelle humanité

    La Belle mort, Mathieu Bablet. Editions Ankama, 144 pages, 17,90 €. Dans ce monde ...