El guido del crevardo au Mexique : mieux vaut routard que jamais

     Mexique – El guido del crevardo, Camille Burger. Editions Fluide Glacial, 96 pages, 17 euros.

    L’été approche, saison propice aux voyages exotiques. Pour ceux qui voudraient aller découvrir le Mexique, le “Guido del crevardo” de Camille Burger s’impose.

    Avec Donna Besse et Pedro Zocalo (alias les dessinateurs Camille Besse et Pierre Place, l’auteur notamment des Zapatistas), Camille Burger est partie cinq semaines dans le sud du Mexique. Routards approximatifs au niveau d’espagnol rudimentaire, les trois amis vont découvrir Mexico, Puebla, Oaxaca, Cancùn ou San Cristobal, fief des zapatistes. Ils vont s’imprégner de culture locale, avec les mariachis, la tequila, le passé aztèque et maya, mais aussi des plans galère, l’hygiène improbable de quelques chambre, la traditionnelle tourista et la plaie touristique (des autres touristes)…

    Les carnets de voyage dessinés sont presque devenus un genre à part entière. Camille Burger l’aborde par un côté très particulier. Coloré, burlesque, mais très informé pourtant. Le choix d’un style graphique animalier très cartoon lui permet toute les fantaisies visuelles et un humour décalé et trivial. Mais ce carnet de voyages drôlatique et punk est aussi, sans paraître y toucher, une mine d’informations sur le pays, son histoire, ses traditions. Saisi plus près du quotidien, et dans l’ordre chronologique du séjour, ce Guido del crevardo (la traduction s’impose d’elle même) fait bien voyager. Et en bonne compagnie, qui plus est.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Siné mensuel anti-machos

    Un numéro spécial “anti-machos”. Et pourtant, on n’est pas le 8 mars… Loin du ...

    Hippies, hippies, hippies… Une série à la Cool

    Jack Cool, tome 1: 1966, Quelques jours avant Jésus-Gris…, Jack Manini (scénariste), Olivier Mangin ...

    “Malaterre”, meilleur album de l’année pour RTL

    Malaterre, le dernier album de Pierre-Henry Gomond vient d’obtenir le “Grand Prix RTL de ...

    Magda, no futur

    L’Apocalypse selon Magda, Chloé Volmer-Lo (scénario), Carole Maurel (dessin). Editions Delcourt, 192 pages, 22,95 ...

    Total Swarte et très clair

    Total Swarte, de Joost Swarte, éditions Denoël Graphic, 144 pages, 25 euros. Sortie le ...

    Une somme sur la Grande Guerre en BD

    La Grande guerre dans la BD, un siècle d’histoires, Luc Révillon. Beaux Arts édition ...