Enquête à clés dans l’univers d’Horologiom

    Horologium, tome 6 : le ministère de la peur, de Fabrice Lebeault, éditions Delcourt, 13,95 euros.

    Fabrice Lebeault sera à Amiens samedi 29 octobre, à la librairie Bulle en Stock de 14 à 18 heures (réservation à prendre le matin, à partir de 10 heures).

    Onze ans après, retour dans l’univers “mécaniste” de la cité d’Horologiom. Ou plutôt, retour avant le premier cycle, grande saga impliquant l’ensemble de la vie de la cité et contant son bouleversement par l’arrivée d’un étranger qui va en bouleverser le fragile équilibre.

    Voila dix-sept ans, le premier album de Fabrice Lebeault m’avait autant séduit que scotché, par l’originalité et la cohérence de son univers, la finesse de son style, la beauté graphique de ses dessins et une ambiance qui me fait toujours irrésistiblement penser au Roi et l’Oiseau de Grimault et Prévert…

    Cette fois, l’ambition est moindre. Après quelques déconvenues éditoriales (et même si l’onirique et rétro Mangeur d’histoires est aussi une belle réussite) et un établissement au Maroc, Fabrice Lebeault renoue avec son univers fétiche sous un autre angle, celui du polar noir, lorgnant vers l’atmosphère de Gotham Central (la série dérivée de Batman). Le contexte politico-religieux initial, avec cette dyarchie entre pouvoir civil et pouvoir religieux, le système complexe de classes et le rôle central du “remontage” des habitants via la clé fichée dans leur crâne, ne servent que d’arrière-plan, rapidement résumé dans les deux premières planches.

    Dans cette première enquête, le rôle central est joué par le chef du “service des violences privées”, l’inspecteur Meursy est confronté à des meurtres violents au sein même de son unité et va devoir démêler une histoire bien sombre, dans une cité d’Horologium hivernale et enneigée, et avec des personnages tout aussi froids et antipathiques… Changement de climat et d’ambiance, donc. Mais, une fois admis, ce niveau “mineur”, l’album ne déçoit pas. Le trait et la mise en couleurs sont toujours aussi délicats et soignés. L’intrigue tient en haleine jusqu’à un épilogue à la conclusion d’un cynisme réjouissant…

    Une page d'explication avant de replonger dans la cité d'Horologiom

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !
    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Hey… Ho, Let’s Go ! Les Ramones ramenés à la vie

    One, Two, Three, Four, Ramones, Xavier Bétaucourt, Bruno Cadène (scénario), Éric Cartier (dessinateur). Editions ...

    Guernica formidablement bien remis en perspective par Bruno Loth

    Guernica, Bruno Loth. Editions La Boîte à bulles, 80 pages, 19 euros.  En décembre ...

    L’Atomium et l’Expo 58 avec le Sourire

    Sourire 58, Patrick Weber (scénario), Baudoin Deville (dessin). Editions Anspach, 64 pages, 14,50 euros. ...

    Jours de crise

    [media id=3 width=320 height=240] Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    Des enfants normalement spéciaux

    Mon truc en plus, Noël Lang (scénario), Rodrigo Garcia (dessin). Editions Steinkis, 128 pages, ...

    Gai-Luron ? C’était mieux avant… mais c’est bien maintenant

    Les nouvelles aventures de Gai-Luron, tome 1 : Gai-Luron sent que tout lui échappe… ...