Fred Bernard retrouve ses racines de vigneron

    Chroniques de la vigne, conversations avec mon grand-père, Fred Bernard, éditions Glénat, 152 pages, 19,50 euros.

    Le succès des Gouttes de dieu ou des Ignorants fait des émules. Auteur de livres pour la jeunesse et, pour ce qui nous intéresse surtout ici, de romans graphiques enthousiasmants (il est notamment le “père” des jolies et délurées Jeanne Picquigny ou Cléo), Fred Bernard se lance à son tour dans l’exploitation viticole en bande dessinée. Ou, plutôt, il profite de cette mode éditoriale du moment pour réaliser cette chronique familiale, intime et chaleureuse, autour dun aïeul pas très causant et bourru, mais à la vie intense et à la passion communicative. De fait, c’est plutôt le sous-titre de l’album (“conversations avec mon grand-père”) qui donne le ton ici. Et la structure aussi à l’ouvrage, constitué de petits chapitres souvent initiés par un souvenir, ou un échange avec Bernard Richard, digne héritier d’une dynastie de vignerons que Fred Bernard auraît dû – logiquement – faire perdurer avant de bifurquer vers l’illustration (comme il s’en explique au fil des pages). Mais s’il a choisi une autre forme d’ivresse, celle des récits enlevés et du trait léger, l’auteur rend un bel hommage, ici, à sa famille, à son travail, et à tout ce petit monde structuré autour de quelques pieds de vignes, à Savigny-les-Beaune, en Bourgogne.

    Une “ode à la vie”

    Bourré d’anecdotes, mêlant les récits du grand-père et les souvenirs familiaux de son petit-fils, les réflexions personnelles et les remarques plus générales sur la viticulture (l’album est ponctué de pages d’extraits des Effets psychologiques du vin d’Edmondo de Amicis), ces Chroniques se savourent plutôt à petite dose (“avec modération“, pourrait-on écrire, vu le sujet). A cause de la densité de l’ouvrage et aussi d’un propos qui, à la longue, lasse un peu si l’on n’est pas passionné par le vin et ses histoires (mais, on l’a vu, la BD se dissout bien dans le raisin fermenté !).

    On peut aussi suivre le conseil de l’auteur, qui a le mérite de faire ressortir le joli travail graphique, d’une belle simplicité et rehaussé à l’aquarelle : Pour finir, faites donc glisser doucement les pages de ce livre entre vos mains… vous verrez passer les jours comme une éphéméride et vous voyagerez également en voiture entre les vignes, les rangs défileront à l’instar des pages du livre que vous feuilletez. Assis à l’arrière de l’automobile de mes parents, cette image et cette association d’idées m’ont marqué ad vitam…”

    A petites doses, l’album atteint pleinement son but, que Fred Bernard évoque dans l’une des toutes dernières planches : “Ecouter et parler avec mon grand-père accélère mon pouls et me donne parfois un tournis proche de celui ressenti en observant l’espace infini entre les étoiles… C’est comme boire un bon vin, c’est un ode à la vie, tout simplement“). Santé, alors !

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Regain d’émotion pour une Saga magistrale

    Saga, tome 7, Brian K.Vaughan (scénario), Fiona Staples (dessin). Editions Urban comics,  Cette saga ...

    Chaos debout à Kinshasa : retour réussi sur le “combat du siècle”

    Chaos debout à Kinshasa, Thierry Bellefroid (scénario), Barly Baruti (dessin). Editions Glénat, Collection « hors ...

    Douce Nuit

    Le Sourire de la Nuit, Roxane Marie Galliez (texte), Eric Puybaret (illustration), Editions La ...

    Dieu le pire pour l’Infinity 8

    Infinity 8, tome 3: l’évangile selon Emma, Lewis Trondheim, Fabien Vehlmann (scénario), Olivier Balez ...

    Un oligarque, du pétrole et des idées

    Koralovski, tome 1: l’Oligarque, Philippe Gauckler. Editions Le Lombard, 48 pages, 12 euros. Il ...

    Triste odysée sur les traces d’O.D.E.S.S.A.

    O.D.E.S.S.A., tome 1 et 2, Peka, Dufranne, éditions Casterman, 48 pages, 12,95 euros. Trois ...