Introspection nipponne ni mauvaise

    Un thé pour Yumiko, Fumio Obata. Editions Bayou, 160 pages, 19 euros.

    Installée depuis une dizaine d’années à Londres, une jeune graphiste japonaise, Yumiko, doit rentrer d’urgence, après avoir appris la mort de son père, décédé dans un accident d’alpinisme. Ce retour au pays sera l’occasion d’une longue introspection sur son destin et son évolution.

    Diplômé du Royal College of Art de Londres, titulaire d’un master en graphisme et design, travaillant pour l’animation et vivant dans la capitale britannique, Fumio Obata décrit ici un itinéraire qui semble parallèle au sien. Après un premier ouvrage paru aux éditions de La pastèque (L’incroyable histoire de la sauce soja), recueil d’histoires courtes, il poursuit ici avec un nouveau roman graphique interrogeant l’exil, la place de l’expatrié et des réflexions sur la société japonaise – dont de belles pages sur le théâtre Nô.

    Le graphisme, délicat et joliment coloré à l’aquarelle, est à l’image de la douceur mélancolique du récit. Poétique et sensible, émouvant dans sa description des rapports entre parents et enfants ou dans ce mal-être diffus de l’exilé, ce Thé aurait gagné à infuser un peu plus. Intéressant dans son décryptage de la société japonaise, il manque quand même un peu de consistance pour tenir la distance de ses 160 pages.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !
    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Targa Florio, renaissance d’un mythe

    La dernière Targa Florio, Dugomier (scénario), Jean-Marc Krings (dessin). Editions Glénat. Collection Plein gaz, ...

    Un vrai lieu de Perdition

    BACK TO PERDITION, de Damien Marie et Vanders, ed.Vents d’Ouest, 56 p., 13,50 euros. ...

    “La Bombe” ou le récit détaillé de l’élaboration de l’horreur

     La Bombe, Alcante et Laurent-Frédéric Bollée (scénario), Denis Rodier (dessin). Editions Glénat, 472 pages, ...

    Asgard au bout de sa quête

    Asgard, tome 2 : le serpent-monde, Xavier Dorison, Ralph Meyer, éditions Dargaud, 13,90 euros. ...

    Johnny Red avec les têtes brûlées soviétiques

    Johnny Red, tome 2: le diable rouge, Tom Tully (scénario), Joe Colquhoun (dessin). Editions ...

    Un autre homme qui marche

    Furari, de Jirô Taniguchi, éditions Casterman, 212 pages, 16 euros. L’homme qui marche demeure ...