Inventivité démoniaque

    demon_couv-600x803Demon vol. 1 de Jason Shiga, éd. Cambourakis, 176 p., environ 22 euros. Le volume 2 est prévu pour mars 2017.

    Pour une fois, la lecture de la préface s’impose. D’une part car elle est signée par l’auteur lui-même. D’autre part car elle permet une immersion plus en douceur dans un univers quand même particulièrement barré.

    Avec humour, Jason Shiga souligne donc que “Depuis le suicide de la page première page jusqu’à l’apothéose en bain de sang, 4 pages plus loin, Demon se veut un hommage joyeux à toutes ces publications bien divertissantes et bien trash qui jonchent le sol de notre enfance.” Et l’auteur de BookHunter et Vanille ou chocolat ? avoue avoir réalisé là un vieux rêve : “celui de franchir les limites de la décence et du bon goût à toutes les pages.”

    Une fois ainsi “averti”, et s’attendant à tout, il est possible de plonger avec Jimmy Yee, le malheureux héros de cette singulière histoire. Désespéré depuis l’accident de la route qui tua sa fille et sa femme, puis un braquage raté et sanglant, il cherche à mourir. Mais alors qu’il se pend, dans le premier motel qu’il trouve sur sa route… il a la surprise de se réveiller dans sa chambre le lendemain ! Pas convaincu par cette “deuxième chance”, il se re-suicide alors en se coupant les veines dans une baignoire emplie d’eau. Avec le même résultat. Overdose de médicaments, balle en pleine tête, quelle que soit la tentative le résultat est le même. Ou presque. Il faudra que Jimmy se projette sous les roues d’un poids-lourd et se réveille dans un lit d’hôpital cette fois, pour qu’il commence à entrevoir le phénomène dont il est victime…

    Intriguant d’abord, Demon se montre ensuite très vite addictif. Et une fois acquise la compréhension de l’étonnant phénomène surnaturel, ce road-trip délirant devient délicieusement burlesque. Ou plutôt sanguinolent et burlesque. Si les “limites de la décence” sont frôlées (il sera quand même question à un moment de gorge tranchée à l’aide d’un couteau en papier-toilette rigidifié au sperme !), l’effet est atenué par le graphisme minimaliste et très rond (faisant songer à Dickie). Et l’orientation fantastique, voire métaphysique du début glisse, vers la fin de ce premier tome, du côté du thriller policier, avec un Jimmy Chee en digne héritier (indigne héritier, disons) du “Fugitif”.

    Car, de fait, l’idée originelle de Jimmy Shiba était de réaliser un “récit à réaction” de 750 pages, 4 volumes et 32 chapitres, “chacun plus intense, plus dégénéré et plus violent que le précédent” (l’ensemble a été prépublié sur son site web). Arrivé à la fin du volume 1 et du chapitre 5, le décollage est en tout cas incontestablement réussi. Le tome 2 est annoncé pour le printemps 2017 pour un épilogue prévu pour mars 2018. Le côté le plus démoniaque ici, c’est quand même de devoir encore attendre quatre mois pour avoir la suite !

    capture-decran-2016-11-08-a-14-36-06-809x1024

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !
    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Godman: Dieu, le fils

    Godman, tome 1: au nom de moi, Jonathan Munoz. Editions Fluide glacial, 48 pages, ...

    Un garçon à moitié bête et une adaptation pas bête du tout

    Le garçon et la bête, tomes 1 à 3, Mamoru Hosada (scénario), Renji Asai ...

    Avec ce “Virus”, la croisière ne s’amuse plus

    Virus, tome 1: Incubation, Sylvain Ricard (scénario), Rica (dessin). Editions Delcourt, 136 pages, 18,95 ...

    La vie de Pedro Atias avec mode d’emploi

    Là où se termine la terre, Chili 1948-1970, Désirée et Alain Frappier. Editions Steinkis, ...

    La journée de la Femen

    Journal d’une Femen, Michel Dufranne (scénario), Séverine Lefebvre (dessin). Editions Le Lombard, 128 pages, ...

    Vivre sa vie

    [media id=17 width=320 height=240] Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !