Invisibles mais très présentes Sangsues

    sangsues_t1_couv sangsues_t2_couv

     

     

     

     

     

     

     

    Sangsues, tomes 1 et 2, Daisuke Imai. Editions Casterman, 194 pages, 8,45 euros.

    Lassée, désabusée par sa vie sentimentale et familiale, Yoko Sakura s’est laissée glisser. Évaporée aux yeux de la société, la jeune étudiante, un brin suicidaire, s’introduit chez des inconnus, voire des proches, en leur absence. Allant d’un appartement à un autre dans le Tokyo contemporain, en fonction de ses besoins et de ses envies, Yoko se croit désormais seule au monde.Seule avec elle-même, évitant soigneusement tout contact avec les autres, jusqu’au jour où elle découvre, brutalement, qu’elle n’est pas la seule à avoir adopté cet étrange mode de vie.
    Yoko apprend par un ancien camarade de classe, mué en redoutable ange-gardien glaçant, qu’elle est une sangsue. Un terme désignant des hommes et des femmes évoluant dans une société parallèle, obéissant à ses propres codes.

    Au fil des pages et des rencontres pour le moins tranchantes, entre des jumeaux chinois, immigrés clandestins, ou des criminels en cavale, Yoko se découvre une envie folle de survivre dans cette sphère particulièrement violente…

    sangsue2Scénariste et dessinateur, Daisuke Imai semble prendre un malin plaisir à maltraiter la candide Yoko. Peut-être pour la rendre plus forte au fur et à mesure des tomes… L’auteur de Speed ou encore Koto Koto parvient à créer une atmosphère pesante et maîtrisée, à travers un trait simple et épuré sans pour autant délaisser les détails à apporter à une chambre à coucher, une salle de classe ou une rue éclairée.

    Thriller captivant comme peuvent l’être les incontournables Death Note ou MPD Psycho, Sangsues explore un concept original et… familier. Car tous, nous avons eu parfois la sensation bizarre en regagnant notre domicile que certains objets n’étaient plus vraiment à leur place. Qui sait si nous n’avons pas reçu la visite d’une “sangsue” des temps modernes.

    Par Bakhti Zouad

    sangsues_t1_planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    1
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Mai 68 (5/6): Romances sous (et sur) les pavés

    Sous les pavés, Warnauts, Raives. Editions Le Lombard, coll. Signé. 80 pages, 14,95 euros. ...

    La France mise à SAC

    Cher pays de notre enfance, Enquête sur les années de plomb de la Ve ...

    Pascal Brutal, champion du monde !

    Pascal Brutal, tome 4: le roi des hommes, Riad Sattouf. Editions Fluide glacial, 48 ...

    Bonne pêche à Nitéroi

    Les Lumières de Nitéroi, Marcello Quintanilha. Editions ça et là, 240 pages, 24 euros. ...

    L’un de ces cinq titres sera le prix ACBD Asie 2019

    Plus que quelques heures avant de connaître le nom du Prix ACBD Asie 2019. ...

    Les trois petits cochons bien (re)chargés

    Les 3 petits cochons reloaded, Mo/CDM (scénario), Pixel Vengeur (dessin). Editions Fluide glacial, 46 ...