Jésus revient parmi les siens !

    Un jour sans Jésus, tome VI/VI, Nicolas Juncker (scénario), Chico Pacheco (dessin). Editions Vents d’Ouest, 48 pages, 11,50 euros.

    Fin de cette journée historique du dimanche de Pâques de l’an 33 de ce qui deviendra “après Jésus-Christ”. 18 heures. Le soleil se couche, mais ce n’est pas le cas de tout le monde à Jérusalem. Les Romains ont failli mettre le feu à la ville (ou au moins au magasin de plateaux Outahar), les Saducéens se découvrent pour sceller leur alliance avec Caligula, l’envoyé de Rome. Hérode tente toujours de satisfaire les caprices de Salomé en lui apportant une tête de prophète sur un plateau. Le malentendu et les quiproquos s’enchaînent entre Judas le Galiléen (le zélote voulant toujours fomenter sa révolution) et Judas l’Iscariote (celui qui a donné Jésus aux Romains et s’était pendu) et Judas l’Araméen (à la tête de la Confédération galiléenne du travail, la bien connue CGT). Seul Ponce Pilate retrouve une certaine sérénité, voyant les zélotes matés, Hérode reparti vers son palais, Caïus Caligula de retour vers Rome et des apôtres “que tout le monde aura oublié dans deux mois“. Et, justement, les apôtres vont peut être bien finir par retrouver celui qu’ils ont tant cherché toute la journée…

    Et ça continue à courir dans tous les sens, à s’échanger des baffes, à enchaîner une action à l’autre… Jusqu’à un épilogue tant attendu depuis six albums et plutôt subtilement géré (même s’il générera forcément une part de frustration). Ce sixième et dernier tome de cette relecture burlesque de la résurrection de Jésus Christ maintient donc le niveau des cinq albums qui l’ont précédé depuis le début de l’année. Et, surtout, la série désormais achevée permet une lecture complète du récit de cette journée très particulière. Au final, Nicolas Juncker et Chico Pacheco ont bien tenu le rythme et, sans avoir l’air d’y toucher et derrière la grosse blague trépidante, ils ont brossé un tableau géopolitique plutôt fin de la situation. Pas un nouvel Evangile, mais un pari réussi dans son genre.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Tremen, passage vers une fascinante mélancolie grise

     Tremen, Pim Bos. Editions Dargaud, 64 pages, 14,99 euros. C’est la plus étrange “vision ...

    Donjon… épilogue (double)

    Donjon-crépuscule, t.110: Haut-Septentrion, Joann Sfar, Lewis Trondheim (scénario), Alfred (dessin). Editions Delcourt, 46 pages, ...

    Buck, riche récit de niche

     Buck, t.1: le chien perdu, Adrien Demont. Editions Soleil / Coll. Métamorphoses,  La clé ...

    Au clair de la Luna

    L’Oracle della Luna, tome 1: le maître des Abruzzes, Frédéric Lenoir, Griffo. Editions Glénat. ...