Jeu de cartes avec le Chat

    Bons baisers du Chat, Philippe Geluck. Editions Casterman,19,95 euros.

    S’il se fait plus rare – hormis dans l’excellent Siné Mensuel où il se lâche – Philippe Geluck est toujours aussi généreux, assortissant la parution d’un nouvel album de “bonus” ou de petits suppléments ludiques. C’est encore le cas en cette fin d’année. A l’art et le Chat, il ajoute donc un coffret de cartes postales.
    A l’intérieur, une centaine de cartes prêtes à l’envoi et valables pour quasi toutes les circonstances de la vie. Avec une majorité de dessin gag, des aphorismes philosophiques (“Dans le passé… il y avait plus de futur que maintenant“) aux jeux de mots les plus pourris (“A l’école des canards, celui qui n’écoute pas est envoyé au coin-coin“). Et d’autres plus grinçants (“les xénophobes me sont étrangers” ou drôlement licencieux (le GPS pour orientation sexuelle). Le Chat a aussi soigné les voeux de nouvelle année, Noël, les anniversaires (avec une série de réflexions drôlatiques sur le temps qui passe), la Saint-Valentin…

    Autre variante, déjà utilisée dans ses albums, les gravures anciennes détournées par une bulle d’humour absurde ou quelques dessins-calembours (autour des cerfs, des cons ou des rats) comme autant d’hommages à la célèbre série des chats de Siné.

    On retrouvera également bien sûr des strips en trois cases qui ont fait son succès… Et l’on peut aussi conserver toutes ces cartes et y piocher dedans, comme dans un grand album déstructuré et y puiser une petite dose de bonne humeur.

    Une pensée parmi la centaine de réflexions du Chat de ce coffret.
    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Il n’y a pas d’âge pour être heureux

    L’obsolescence programmée de nos sentiments, Zidrou (scénario), Aimée de Jongh (dessin). Editions Dargaud, 144 ...

    Nouveaux fantômes envoûtants à Melvile

    Melvile, tome 2: l’histoire de Saul Miller, Romain Renard. Editions du Lombard, 210 pages, ...

    Encore Bravo pour la nouvelle aventure de Jules !

    Une épatante aventure de Jules, t.6 : Un plan sur la comète, d’Emile Bravo, ...

    toujours sexy, Gung Ho

    Gung Ho, tome 3: Sexy Beast, Benjamin Von Eckartsberg (scénario), Thomas Von Kummant (dessin). ...

    La faute à Voltaire…

    Voltaire amoureux, tome 1, Clément Oubrerie. Editions Les Arènes, 108 pages, 20 euros. Par ...