Jours de crise

    [media id=3 width=320 height=240]


    Jours de crises

    Sima[1]

    Sima, Enfant de Calcutta. – L’album s’adresse à un public très large car il touche tout le monde : que les enfants soient au tout début de leur cheminement vers le Christ, où qu’ils soient déjà bien avancés dans leur découverte. Il vient leur offrir le message de Mère Teresa, et, avec simplicité, il livre un témoignage plein d’Espérance.

    Cet album rayonne d’une joie plus puissante que la détresse. Il rappelle alors, à sa manière, le très beau livre de Dominique Lapierre : La cité de la joie.

    Les parents aiment aussi lire cette bande dessinée qui offre une petite catéchèse. De plus, elle met en scène une petite fille, qui, avec ses défauts et ses qualités, ressemble à leurs enfants.

    De petits « tests » de lecteurs ont montré combien Sima plait aux enfants comme aux parents. Et les réactions enfantines telles que : « Où est la suite ! Est-ce qu’il y a un autre album ? » laissent penser que Sima a un bel avenir !

    C’est un beau cadeau de première communion, car, à travers le cheminement et les questionnements de la petite héroïne, les enfants se retrouvent dans leurs propres interrogations.

    Sima est un album de BD qui s’adresse plus particulièrement aux enfants de 7 / 12 ans. Christine d’Erceville a déjà publié (en plus de ses collaborations régulières pour Patapon) un quiz pour découvrir la vie des saints (édition CLD, 2005, 3éme réédition).

    Scénariste : Christine d’Erceville, illustrateur : Julien Grycan. Editions Pierre Tequi.



    ete-63_1[2]

    L’Été 63.-1963 ! La vague yéyé déferle sur une France estomaquée. Salut les copains et Johnny sont partout mais, en noir et blanc, la RTF montre aussi une guerre qui menace d’emporter une nation. Pour régler le problème définitivement Kennedy envoie les G’Is au Vietnam. Pour Jeannot, jeune ado, ce pays est bien loin de ses préoccupations… jusqu’au jour où son père, médecin militaire, lui avoue y avoir connu une femme et en avoir une fille.

    Un récit tout en nuances et délicatesse où s’entrecroisent la difficile communication entre un père, incapable d’exprimer ses sentiments, et un fils à la sensibilité exacerbée. Un garçon qui accepte difficilement l’irruption dans sa vie d’une sœur dont il ignorait jusqu’alors l’existence. Mais l’auteur ne sombre pas dans le mélo, c’est avec tendresse et pudeur qu’il se penche sur ses personnages. Sans faire du sensationnalisme, un récit qui sonne juste et renvoie avec bonheur à une époque pas si lointaine mais bien différente dans ses similitudes.

    L’été 63, Marc Bourgne & VoRo. Editions Vent d’Ouest, 48 pages ; 13,50euros



    la crise[2]

    La Crise Je me marre !!!Le CAC 40 a des vapeurs, le Dow Jones s’étiole, le Nikkei nous jappe au nez. De molle, la croissance connaît maintenant une progression négative, en contre point, le chômage flambe et le Pôle emploi est débordé. Pas de doute. Elle est là et nous sommes en plein dedans : c’est la crise ! La sinistrose s’installe ! Du PDG au simple lampiste en passant par le DRH, tout le monde est touché… certains plus que d’autres.

    Peut-on rire de tout ? Pour Gabs, la réponse est oui, définitivement oui. Pour ne pas avoir à en pleurer ou pour remettre les choses à leur juste place ? Avec ce recueil d’une soixantaine de dessins parus dans la presse, l’humoriste remet les choses en perspective et renvoie à leur place les prétendus experts à la cécité bien épaisse, les responsables effondrés, les banquiers pris la main dans le sac, monsieur et madame Toutlemonde emportés dans un tourbillon d’informations contradictoires, tour à tour graves et dérisoires…

    La Crise Je me marre !!! Gabs. Editions Eyrolles, 80 pages ; 12 euros.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !
    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    • C.E.

      Merci beaucoup pour cette présentation de ma petite Sima…
      c’est vraiment super sympa !
      Christine d’Erceville

    • C.E.

      Merci beaucoup pour cette présentation de ma petite Sima…
      c’est vraiment super sympa !
      Christine d’Erceville

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Benjamin Lacombe, intime avec Marie-Antoinette

    Marie-Antoinette, Carnet secret d’une reine, Benjamin Lacombe, avec Cécile Berly. Editions Soleil, collection Métamorphose, ...

    Perico taille sa route, sanglante

    Périco, tome 2, Régis Hautière (scénario), Philippe Berthet (dessin). Editions Dargaud, 64 pages, 14,99 ...

    Drôlement azimuté

    Azimut, tome 1: les aventuriers du temps perdu, Jean-Baptiste Andréae, Wilfrid Lupano. Editions Vents ...

    Jeanne d’Arc renaît de ses cendres en Normandie

    Jeanne d’Arc, de feu et de sang, Eho (scénario), Paillou (dessin). OREP éditions, 72 ...

    A l’assaut d’un nouveau sommet de mystères

    Olympus Mons, tome 1: Anomalie 1, Christophe Bec (scénario), Stefano Raffaele (dessin). Editions Soleil, ...

    À marée haute

    Vive la marée !, David Prudhomme (scénario), Pascal Rabaté (dessin). Editions Futuropolis, 20 euros. ...