La cavalcade finale de Fantomas

    La colère de fantomas 3_couvLa colère de Fantomas, tome 3: à tombeau ouvert, Olivier Bocquet (scénariste), Julie Rocheleau (dessin). Editions Dargaud, 56 pages, 13,99 euros.

    L’histoire s’emballe encore plus dans ce troisième et dernier album du cycle. Et alors que le précédent s’étendait sur quinze jours, c’est sur deux jours seulement que se réalise ce dénouement de l’aventure. Entre un abordage qui tourne mal, une traversée de Paris au grand galop et un écrou qui va changer le cours de l’histoire.

    La France est au bord du chaos, tout son or ayant été dérobé par Fantomas. Mais l’étau se resserre autour du mystérieux criminel. Et l’inspecteur Juve est sur le point de le démasquer. Fandor, de son côté, qui se charge d’accompagner Lady Bentham (sortie, apparemment, de sa fascination pour Fantomas) en train jusqu’à Bordeaux, va se retrouver malgré lui de nouveau au coeur de l’action, dans un final aussi tragique qu’explosif…

    Ramassée dans le temps, l’intrigue se déploie dans l’espace et dans un dessin de plus en plus expressionniste, où les combats dantesques flamboient dans des aplats de rouge, de vert et de noir, donnant un effet très singulier au récit. Une atmosphère qui atteint son maximum dans une course-poursuite fantasque dans le musée Grévin, lieu particulièrement bien trouvé pour le tueur masqué aux apparences trompeuses. Et comme tout bon mythe, cette défaite de Fantomas n’est que provisoire. Et cette trilogie franco-québécoise apporte une nouvelle jolie pierre aux méfaits de l’insaisissable malfaiteur.

    la colère de fantomas 3_planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Charlie au coeur de la Bataille de la Somme

    La grande guerre de Charlie, volume 2, Joe Colquhoun, Patt Mills, coll. Délirium (ça ...

    Double jeu dans le Belfast de la guerre

    Mon traître, Pierre Alary, d’après le roman de Sorj Chalandon. Editions Rue de Sèvres, ...

    La Première Guerre mondiale, version gonflée

    Zeppelin’s War, tome 1: les raiders de la nuit. Richard D.Nolane (scénario), Vicenc Villagrasa ...

    Femmes en résistance : “On s’est glissés dans l’Histoire”

    Femmes en résistance présentera quatre portraits de femmes d’exception ayant joué un rôle lors ...

    Séjours américains

    [media id=4 width=320 height=240] [media id=2 width=320 height=240] La Princesse du sang 1950. Sur ...

    Un idéal de bédéthèque en un seul volume

    La bédéthèque idéale, sous la direction de Vincent Bernière. Editions Revival, 224 pages, 29 ...