La Chartreuse, un élixir de longue vie

    le secret de la chartreuse_couvLe secret de la Chartreuse, Laurent Bidot. Editions Glénat, 48 pages, 13,90 euros.

    Pour une maison d’édition grenobloise, ce retour à la grande Chartreuse s’imposait, tant le monastère et sa liqueur sont un marqueur connu de la capitale du Dauphiné et ses environs. Au point que les moines ont donné leur nom au massif montagneux qui les abrite.

    Déjà auteur d’une , Laurent Bidot se replonge plus précisément cette fois dans l’histoire de la liqueur qui a fait la réputation des Chartreux dauphinois. Une histoire qui vient de loin et, sans doute originellement d’Orient. Ici, c’est au XVIe siècle que l’on trouve trace de la recette de cet “élixir de longue vie”. Donnée aux moines des montagnes alpines, pour leur capacité à trouver les nombreuses plantes destinées à sa fabrication, elle va ensuite être transmise de moine en moine au fil du temps. Avec une recette qui va s’améliorer selon le talent des uns et des autres, baisser en intensité (la première titrait 71° !), prendre une jolie teinte verte et un goût plus agréable. Puis le XIXe siècle verra naître la Chartreuse jaune, plus délicate. La liqueur va aussi être soumise aux turbulences de l’histoire: expulsion des moines pendant la Révolution, exil en Espagne, etc. C’est toute cette histoire qu’une jeune Japonaise, étudiante en oenologie, va aussi découvrir, alors qu’elle s’apprêtait à réaliser un livre sur le Cognac et qu’elle s’est vue bizarrement réorientée vers ce nouveau sujet d’étude…

    Si les albums de bande dessinée sur le monde viticole se sont multipliés ces dernières années (du registre comique au thriller économique), il est rare de voir l’histoire contée… par le parchemin de la liqueur lui-même.

    Au-delà de cette petite astuce narrative, ce livre d’un auteur spécialisé dans les sujets autour du catholicisme vaut surtout pour ce qu’il apprend sur les pérégrinations de cet élixir depuis cinq siècles. Car, pour le reste, le rythme est assez plat, le dessin – réaliste – n’est pas particulièrement agréable, l’intrigue contemporaine (dont on comprendra le sens à l’ultime planche) vise surtout à étoffer l’ouvrage. Et, bien sûr, le secret de la Chartreuse restera inviolé.

    Mais, en cette période estivale, si jamais la route vous amène près de Voiron, une visite à la distillerie s’impose, histoire de conforter les connaissances acquises ici par une expérience pratique de terrain. Et, après lecture, on boira moins bête…

    le secret de la chartreuse_planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Un condensé frappant de 300 ans de presse non-conformiste

    Revue de presse, Toma Bletner (scénario), Romain Dutreix (dessin). Editions Fluide glacial, 120 pages, ...

    Naissance d’un super-héros

    Battling Boy, tome 1, Paul Pope, éditions Urban Comics, 208 pages, 17,95 euros. La ...

    La révolte victorieuse des guerriers de l’arc-en-ciel, aborigènes made in Taïwan

    Seediq Bale, les guerriers de l’arc-en-ciel, Row-Long Chiu. Editions Akata, 302 pages, 23,50 euros. ...

    Le Château des Ruisseaux

    Le Château des Ruisseaux, Vincent Bernière et Frédéric Poincelet. Editions Dupuis, 72 pages ; ...

    Après l’humour juif, la bd d’humour musulman

    MUSLIM’SHOW, t.1 : le mois sacré du ramadan, Noredine Allam et Greg Blondin, ed. ...

    Un thriller sous l’oeil de la NSA

    NSA, tome 1: l’oracle, Thierry Gloris (scénario), Sergio Bleda (dessin). Editions Casterman, 48 pages, ...